Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 28 juin 2022 - Saint Irénée
Date : samedi 19 juin 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Heureuse celle qui a cru

Saint Luc 2, 41-51

Chaque année, les parents de Jésus allaient à Jérusalem pour la fête de la Pâque.
Quand il eût douze ans, ils firent le pèlerinage selon la coutume. Comme ils
s’en retournaient à la fin de la semaine, le jeune Jésus resta à Jérusalem sans que ses parents s’en aperçoivent. Pensant qu’il était avec leurs compagnons de route, ils firent une journée de chemin avant de le chercher parmi leurs parents et connaissances. Ne le trouvant pas, ils revinrent à Jérusalem en continuant à le chercher. C’est au bout de trois jours qu’ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs de la Loi ; il les écoutait et il leur posait des questions, et tous ceux qui l’entendaient s’extasiaient sur son intelligence et sur ses réponses. En le voyant, ses parents furent stupéfaits, et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois comme nous avons souffert en te cherchant, ton père et moi ! » Il leur dit : « Comment se fait-il que vous m’ayez cherché ? Ne le saviez-vous pas ? C’est chez mon Père que je dois être. » Mais ils ne comprirent pas ce qu’il leur disait. Il descendit avec eux pour rentrer à Nazareth, et il leur était soumis. Sa mère gardait dans son coeur tous ces évènements.

Prière d’introduction
Marie, Mère du Christ, ton Fils a appris à aimer par ton exemple affectueux. Apprends-moi à aimer de la même manière. Enseigne-moi tes vertus. Aide-moi à me servir de chaque occasion qui se présente pour les développer. Ne me laisse jamais éviter les occasions que la vie me donne pour aimer et pour me former. Je veux toujours aimer à ta manière.

Pétition
Marie, ma mère, aide-moi à être ton enfant fidèle. Montre-moi ton Fils.

Réflexion

1. Tout n’est pas clair. Marie a le coeur d’une mère qui aime son Fils. Pour Marie, la route n’a pas toujours été facile. Elle a rencontré beaucoup d’épreuves et de difficultés. Néanmoins, Marie est résolue à suivre son Fils. Elle comprend sa mission. Jésus a mûri et s’est préparé à sa mission, et cela a comporté des événements inattendus. Marie n’a sans doute jamais pensé perdre son fils pendant trois jours, à un si jeune âge. Il se préparait pour le jour où il irait accomplir la mission pour laquelle il avait été envoyé. Marie se préparait aussi et son Fils l’a aidé à se préparer.

2. Elle gardait dans son coeur tous ces évènements. Il était difficile pour Marie de comprendre la pleine signification de cet évènement. Étant une femme de prière et de contemplation, elle a gardé toutes ces choses dans son coeur où elle pourrait s’en souvenir, y réfléchir et les comparer à d’autres moments de sa mission. Quelle était la signification de tout cela ? Le plan de Dieu ne se dévoilerait qu’avec le temps et Marie serait prête à l’accueillir. Elle n’avait pas tant besoin de comprendre que de l’accepter et de l’accomplir. Le coeur de Marie est un cœur contemplatif qui a cherché à s’unir et à s’identifier à la mission de son Fils. Elle savait qu’elle avait un rôle à jouer dans cette mission et qu’elle devrait s’y préparer par la prière.

3. Prenons la main de Marie. Jamais nous ne comprendrons le sens de notre existence à moins de prier et contempler comme Marie l’a fait. Cela prend du temps, de la patience et beaucoup de simplicité et de confiance. En la voyant, Elisabeth s’est écrié d’une voix forte : " Heureuse celle qui a cru, parce que les choses qui lui ont été dites de la part du Seigneur seront accomplies !" (Luc 1, 45) Nous sommes bénis quand nous croyons. Cela peut prendre un bon moment de voir la réalisation du plan de Dieu en notre vie. Nous devons être comme Marie et suivre loyalement le chemin tracé pour nous. Peut être le chemin n’est-il pas clair. Nous n’avons pas besoin de savoir tout ce qui se trouve devant nous - seulement là où nous devons aller. Marie s’est identifiée de tout son coeur à la mission de son Fils. Elle nous invite à faire de même. Elle ne manquera pas de nous prendre par la main quand le chemin nous parait obscur ou difficile.

Dialogue avec la Christ
Jésus-Christ, alors que tu nous avais déjà tout donné - ta vie, ton amour, l’eucharistie - du haut de la croix, tu nous as donné ta Mère. Je te remercie pour ce grand cadeau. Je veux être son enfant confiant. Je veux imiter toutes ses vertus, particulièrement sa fidélité jusqu’au calvaire. Accorde-moi la grâce de vous accompagner tous les deux, toi et ta mère, au pied de la croix. Je veux te suivre de près comme Marie. Je veux t’appartenir et ne faire que ta volonté.

Résolution
En priant le chapelet, je demanderai à Marie de former en moi toutes les vertus chrétiennes. Je lui ferai également une visite spéciale cette semaine.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales