Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 14 mai 2021 - Saint Matthias
Date : dimanche 25 juillet 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

La prière du Christ et la nôtre

Saint Luc 11, 1-13

Un jour, quelque part, Jésus était en prière. Quand il eut terminé, un de ses disciples lui demanda : « Seigneur, apprends-nous à prier, comme Jean Baptiste l’a appris à ses disciples. » Il leur répondit : « Quand vous priez, dites : ’Père, que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne. Donne-nous le pain dont nous avons besoin pour chaque jour. Pardonne-nous nos péchés, car nous-mêmes nous pardonnons à tous ceux qui ont des torts envers nous. Et ne nous soumets pas à la tentation.’ » Jésus leur dit encore : « Supposons que l’un de vous ait un ami et aille le trouver en pleine nuit pour lui demander : ’Mon ami, prête-moi trois pains : un de mes amis arrive de voyage, et je n’ai rien à lui offrir.’ Et si, de l’intérieur, l’autre lui répond : ’Ne viens pas me tourmenter ! Maintenant, la porte est fermée ; mes enfants et moi, nous sommes couchés. Je ne puis pas me lever pour te donner du pain’, moi, je vous l’affirme : même s’il ne se lève pas pour les donner par amitié, il se lèvera à cause du sans-gêne de cet ami, et il lui donnera tout ce qu’il lui faut. Eh bien, moi, je vous dis : Demandez, vous obtiendrez ; cherchez, vous trouverez ; frappez, la porte vous sera ouverte. Celui qui demande reçoit ; celui qui cherche trouve ; et pour celui qui frappe, la porte s’ouvre. Quel père parmi vous donnerait un serpent à son fils qui lui demande un poisson ? ou un scorpion, quand il demande un oeuf ? Si donc vous, qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus le Père céleste donnera-t-il l’Esprit Saint à ceux qui le lui demandent ! »

Prière d’introduction Jésus, aide-moi à mettre de côté toutes les distractions qui me font penser que je n’ai pas le temps de prier aujourd’hui. Je veux être près de toi et je ne veux pas vivre ma journée sans une perspective spirituelle. Éclaire mon esprit et renforce ma volonté à te suivre.

Pétition Donne-moi, Seigneur, une plus grande conscience de ta présence dans mon âme.

Réflexion

1. Seigneur, apprends-nous à prier. Dans le monde du sport, outre l’habileté personnelle des joueurs, l’entraîneur a un rôle décisif. Le besoin d’apprendre et de recevoir des autres fait partie de notre nature. Cela peut paraître une faiblesse mais c’est, en même temps, un signe de la grandeur de l’homme. Dans l’Evangile d’aujourd’hui, les disciples demandent à Jésus : " Seigneur, apprends-nous à prier...". La prière est le grand sport, le grand art du chrétien. Au jardin de Gethsemaní, Jésus en souligne l’importance : "Veillez et priez pour ne pas tomber en tentation". Jésus est notre meilleur entraîneur. La meilleure manière d’apprendre à prier, c’est tout d’abord de l’écouter et puis de chercher à l’imiter.

2. Notre Père. Aujourd’hui, Jésus nous apprend la prière la plus parfaite, la plus ancienne et la meilleure : le Notre Père. En elle, nous trouvons tous les éléments qui doivent caractériser toute prière du chrétien authentique. Il s’agit d’un dialogue avec une personne : le Père. Nous louons Dieu et nous aspirons à la venue de son Royaume ; nous lui présentons nos besoins spirituels et matériels ; nous demandons pardon pour nos péchés et nous offrons
notre pardon à ceux que nous avons offensés ; finalement, nous demandons la grâce nécessaire pour rester fidèles à la volonté de Dieu. Tout cela, prié avec humilité et avec un profond esprit de gratitude. Le Notre Père n’est pas seulement la prière connue de toutes les familles chrétiennes mais, surtout, il est le reflet de nos vies comme chrétiens et comme disciples de Jésus-Christ. Prier, c’est aussi s’abandonner avec confiance dans les mains du Père. Naturellement, nous devons être prudents et pratiquer la prévoyance, mais en même temps, nous devrions avoir toute confiance dans le Seigneur. « Demandez, vous obtiendrez ». Chaque jour que Dieu nous donne est un cadeau. Vivons chacun pleinement. Sommes-nous parfois aveugles ou peu sensibles aux bénédictions que nous recevons parce que nous sommes préoccupés par nos « besoins » ou par notre inquiétude pour l’avenir ?

3. Le désir de prier est une des dimensions essentielles de la vocation d’apôtre. L’évangile d’aujourd’hui nous montre son importance. Un apôtre est beaucoup plus qu’un "volontaire" — tous ses efforts à étendre le Royaume doivent avoir une motivation surnaturelle. La seule manière pour lui de persévérer est par amour, un amour nourri du dialogue intime et amical avec Jésus-Christ. L’apôtre qui prie pourra faire face aux difficultés qui surgiront inévitablement. Il pourra jongler parmi de multiples responsabilités sans être tiraillé dans différentes directions. Il pourra résoudre les problèmes qui surgissent en cherchant à faire ce qui est agréable à Dieu. Surtout, si nous sommes convaincus de l’importance de la prière et si nous désirons prier, nous trouverons toujours le temps de le faire.

Dialogue avec la Christ Seigneur, le Saint Père a dit ‘celui qui prie peu, aime peu’. Enflamme mon coeur du désir de prier. Je veux te connaître mieux et m’améliorer chaque jour. Apprends-moi à ne jamais perdre de vue les bénédictions dont tu m’as comblé. Tu es si bon avec moi. Merci d’écouter toujours ma prière.

Résolution Si je rencontre quelqu’un accablé par les soucis, j’essayerai de lui être utile et de le soutenir.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales