Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 21 juin 2022 - Saint Louis de Gonzague
Date : jeudi 9 septembre 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Faites du bien !

Saint Luc 6, 27-38

Jésus déclarait à la foule : « Je vous le dis, à vous qui m’écoutez : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent. Souhaitez du bien à ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous calomnient. A celui qui te frappe sur une joue, présente l’autre. A celui qui te prend ton manteau, laisse prendre aussi ta tunique. Donne à quiconque te demande, et ne réclame pas à celui qui te vole. Ce que vous voulez que les autres fassent pour vous, faites-le aussi pour eux. Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle reconnaissance pouvez-vous attendre ? Même les pécheurs aiment ceux qui les aiment. Si vous faites du bien à ceux qui vous en font, quelle reconnaissance pouvez-vous attendre ? Même les pécheurs en font autant. Si vous prêtez quand vous êtes sûrs qu’on vous rendra, quelle reconnaissance pouvez-vous attendre ? Même les pécheurs prêtent aux pécheurs pour qu’on leur rende l’équivalent. Au contraire, aimez vos ennemis, faites du bien et prêtez sans rien espérer en retour. Alors votre récompense sera grande, et vous serez les fils du Dieu Très-Haut, car il est bon, lui, pour les ingrats et les méchants. Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux. Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés. Pardonnez, et vous serez pardonnés. Donnez, et vous recevrez : une mesure bien pleine, tassée, secouée, débordante, qui sera versée dans votre tablier ; car la mesure dont vous vous servez pour les autres servira aussi pour vous. »

Prière d’introduction Seigneur, tu es le Prince de la Paix. Tu as le pouvoir de mettre un terme à toute hostilité. Aide-moi à vivre en paix avec mes "ennemis". Apprends-moi à être un artisan de paix. Seigneur, la seule chose que je désire est de t’apporter beaucoup d’âmes.

Pétition Seigneur Jésus, tu n’as pas souhaité la mort des pécheurs mais la réconciliation. Aide-moi à désirer et à travailler pour la conversion de tous ceux qui font du mal aux autres. Aide-moi à conquérir ces âmes pour ton royaume.

Réflexion

- 1. De temps en temps, nous entendons parler d’un acte terrible de barbarie. De temps en temps, nous entendons parler également de membres de la famille des victimes, ou des victimes elles-mêmes, qui pardonnent à leurs bourreaux. Bénis soient ceux qui pardonnent ; ils sont vraiment en paix. Ils mettent un terme à la spirale du mal qui nous engloutit. Je me souviens de l’exemple d’une famille d’un haut fonctionnaire du gouvernement. Il avait été tué par des terroristes qui ne le connaissaient pas, dans un pays qui n’était pas le sien. Sa famille a publiquement pardonné aux assassins. Leur pardon donné a contribué à ralentir les offensives guerrières des terroristes. Ils avaient gagné la sympathie de tous et ils avaient fait avancer la paix.

- 2. Il ne nous est peut pas être possible d’oublier mais nous devons pardonner. Peut-être nous nous ne sommes pas rendus compte que nous avons des ennemis, mais nous en avons tous. Notre nature imparfaite n’offre aucune échappatoire à l’hostilité. Nous aurons toujours des ennemis et ils essayeront de nous détruire. Ils ne se contentent pas de la destruction physique ; ils cherchent à écraser notre esprit et à détruire nos âmes en nous séparant de la grâce. Ne nous laissons pas entraînés dans ce cycle destructif. Heureux les artisans de paix. Ils sont les enfants du Très Haut. Ils ont cassé le cycle de la violence et de la haine. Ils ont gagné le vrai combat.

- 3. Dieu aime l’ingrat et le méchant. Pouvons-nous faire moins ? Tenons-nous vraiment à faire persister le mal et la haine dans le monde ? Cela résoudra-t-il quelque chose ? Si nous sommes compatissants, nous recevrons la miséricorde. Si nous cessons de condamner, nous pouvons être sûrs que nous ne serons pas condamnés. Nous devons pardonner afin d’être pardonnés. C’est la seule façon de mettre fin à la haine. C’est la seule manière possible : « vinci in bono malum » : vaincre le mal avec le bien.

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, aide-moi à être un instrument de ta paix. Libère tous les hommes de l’esclavage de la guerre, de la haine et de la discrimination. Donne-nous ta paix à tous.

Résolution Je me réconcilierai avec tous ceux avec qui je suis en conflit ou en désaccord, particulièrement des membres de ma famille ou mes amis.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales