Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 14 mai 2021 - Saint Matthias
Date : mercredi 13 octobre 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Nos priorités.

Saint Luc 11, 42-46

Jésus disait : « Malheureux êtes-vous, pharisiens, parce que vous payez la dîme sur toutes les plantes du jardin, comme la menthe et la rue, et vous laissez de côté la justice et l’amour de Dieu. Voilà ce qu’il fallait pratiquer, sans abandonner le reste. Malheureux êtes-vous, pharisiens, parce que vous aimez les premiers rangs dans les synagogues, et les salutations sur les places publiques. Malheureux êtes-vous, parce que vous êtes comme ces tombeaux qu’on ne voit pas et sur lesquels on marche sans le savoir. » Alors un docteur de la Loi prit la parole : « Maître, en parlant ainsi, c’est nous aussi que tu insultes. » Jésus reprit : « Vous aussi, les docteurs de la Loi, malheureux êtes-vous, parce que vous chargez les gens de fardeaux impossibles à porter, et vous-mêmes, vous ne touchez même pas ces fardeaux d’un seul doigt. »

Prière d’introduction
Père, merci de me donner ce temps de prière. Je t’adore parce que tu es mon créateur et le but de toute mon existence. Envoie ton Esprit Saint pour m’éclairer et pour renforcer ma volonté.

Pétition Seigneur, aide-moi à t’aimer pardessus toutes choses !

Points de réflexion

1. Se laisser distraire par les choses insignifiantes. Parfois, comme le Pharisiens, nous nous laissons distraire par ce qui est insignifiant, gaspillant ainsi notre énergie sur des choses qui n’ont qu’une valeur relative dans la grande perspective des choses. Il est possible de se laisser distraire par un sentiment de frustration, par exemple quand le mari oublie- encore une fois !- de remplir la voiture d’essence. Il est possible de gaspiller des heures à caresser le souvenir d’un certain succès au travail. Ou alors en poursuivant fiévreusement un passe-temps futile ou en cédant à un excès d’angoisse quand la ligne Internet se coupe. Pourquoi ? Jésus l’a dit au Pharisiens, " vous laissez de côté la justice. " Les choses insignifiantes qui nous tracassent quotidiennement n’auront aucune importance quand nous nous tiendrons devant Dieu. Nous ne prendrons pas en considération un instant le fait d’avoir raté un match de la coupe du monde. Mais nous déplorerons certainement d’avoir manqué à nos prières ou d’avoir fait du mal à quel qu’un. Demandons sincèrement au Seigneur de nous donner la sagesse spirituelle nécessaire pour reconnaître ce qui est vraiment important dans la vie.

2. Priorités ! Nous devons nous concentrer sur nos priorités. Avoir un bon ‘pocket palm’ pour nous y aider ne suffit pas. Ce qui est essentiel, c’est d’avoir une bonne vie intérieure. Prenons le temps de méditer sur les priorités qui découlent de nos relations fondamentales. Nous sommes des enfants de Dieu et des amis de Jésus-Christ. Nous sommes parents ou prêtres avec ou directeur. Nous avons la responsabilité d’enfants, de fidèles ou encore d’employés. La volonté de Dieu coule directement des relations qui forment le tissu de notre vie. Notre prière et notre réflexion nous aident à avoir du recul afin de voir l’image plus grande de l’appel de Dieu à l’aimer en servant les autres. De cette façon, nous pouvons mettre le plus important d’abord, et éviter le piège de ne voir que l’arbre qui cache la forêt.

3. S’entre aider. Jésus fustige les docteurs de la loi parce qu’ils imposent de lourds fardeaux aux autres et ne les aident pas à les porter. Notre foi ne nous permet pas de faire ainsi. Le Christ en tant que sauveur du monde, nous enseigne la compassion et la miséricorde. En tant que ses disciples, nous essayions de soulager le fardeau des autres par nos prières, notre soutien et notre bon exemple. Mais ce serait une compassion fausse de soulager le fardeau en diluant des demandes de la loi morale. La fausse compassion nous a emmené le divorce "à consentement mutuel", la libéralisation de l’avortement et le ‘mariage’ de deux personnes du même sexe. La vraie compassion cherche à élever les personnes et à les aider à vivre une vie véritablement humaine. Il n’est pas facile d’être fidèle dans le monde d’aujourd’hui ; tendons une main amie à ceux qui nous entourent et aidons-nous les uns les autres à "porter son fardeau".

Dialogue avec le Christ Seigneur, ta colère envers le Pharisiens m’interpelle. Souvent je me laisse submerger par des choses qui n’importent pas. Apprends-moi à avoir le discernement spirituel pour reconnaître quand je m’écarte de ta volonté. Je veux m’en tenir à mes priorités : toi et les âmes tu m’as données à sauver !

Résolution Je passerai en revue mon emploi du temps afin de m’assurer que je vis selon mes priorités.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales