Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 24 mars 2019 - Sainte Catherine de Suède
Date : dimanche 7 novembre 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

La confiance en Dieu

Saint Luc 20, 27-38

Des sadducéens - ceux qui prétendent qu’il n’y a pas de résurrection - vinrent trouver Jésus, et ils l’interrogèrent : « Maître, Moïse nous a donné cette loi : Si un homme a un frère marié mais qui meurt sans enfant, qu’il épouse la veuve pour donner une descendance à son frère. Or, il y avait sept frères : le premier se maria et mourut sans enfant ; le deuxième, puis le troisième épousèrent la veuve, et ainsi tous les sept : ils moururent sans laisser d’enfants. Finalement la femme mourut aussi. Eh bien, à la résurrection, cette femme, de qui sera-t-elle l’épouse, puisque les sept l’ont eue pour femme ? » Jésus répond : « Les enfants de ce monde se marient. Mais ceux qui ont été jugés dignes d’avoir part au monde à venir et à la résurrection d’entre les morts ne se marient pas, car ils ne peuvent plus mourir : ils sont semblables aux anges, ils sont fils de Dieu, en étant héritiers de la résurrection. Quant à dire que les morts doivent ressusciter, Moïse lui-même le fait comprendre dans le récit du buisson ardent, quand il appelle le Seigneur : le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, le Dieu de Jacob. Il n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants ; tous vivent en effet pour lui. »

Prière d’introduction Seigneur, aide-moi à mettre de côté les soucis et les distractions qui envahissent mon esprit. Aide-moi à me concentrer sur toi pendant ce temps de prière. Je crois en toi. Je crois que tu es avec moi et que tu m’entends. Ouvre mon esprit à ta parole. Ouvre mon cœur à ta volonté. Dis-moi, que puis-je faire pour toi aujourd’hui ?

Pétition Seigneur, augmente ma confiance en toi et en ta providence.

Points de réflexion

1. L’ouverture à Dieu. Les Sadducéens étaient des juifs de la classe sacerdotale et aristocratique. Contrairement aux Pharisiens, ils niaient le résurrection des morts et l’existence des anges, et ils acceptaient comme seule autorité la loi écrite. Dans ce passage, ils cherchent à ridiculiser la croyance en la résurrection des morts, en fondant leur argumentation sur la loi du mariage. Ils posent une question à Jésus non pas pour découvrir la volonté de Dieu, mais pour gagner dans un débat. Ceci peut nous servir lors de nos discussions avec Jésus, c’est à dire notre prière. Une disposition générale d’ouverture à Dieu est nécessaire pour commencer à prier. Dans la prière, nous venons à Dieu. Nous cherchons une parole pour éclairer notre vie. Nous recherchons Dieu. Ainsi il faut d’abord demander la grâce d’être vraiment ouvert avant d’ entendre Dieu parler à notre coeur.

2. Notre vie est cachée dans le Christ. La réponse de Jésus aux Sadducéens nous invite à contempler le mystère de notre vie face à l’éternité. Souvent nous sommes pris dans les nécessités pressantes de la vie quotidienne, de notre travail et de nos familles. Nous sommes bloqués dans l’ici et maintenant, sans penser à ce qui vient après. Mais c’est précisément le ‘après’ qui est le but de notre vie. C’est là où nous nous dirigions. C’est le but qui donne la direction et la signification à l’activité. Si mon but est de conduire de Paris à Marseille, je sais que j’ai besoin d’une voiture, d’une certaine somme d’argent pour l’essence, et d’une carte routière. Si j’oublie mon but, avoir la voiture, l’argent, et la carte n’a plus de sens. Je tourne en rond sans direction, et mon activité perd sa signification. Notre vie est cachée en Christ, alors cherchons-le ici et maintenant de toute notre force.

3. Nous sommes des enfants de Dieu. Jésus révèle le mystère de notre devenir : " ils ne peuvent plus mourir : ils sont semblables aux anges." Comme les anges, nous posséderons la vie immortelle. Le Christ nous donne part à sa propre vie. En lui, nous sommes des enfants de Dieu. Cette vérité nous donne une grande confiance. Dieu est notre père. Il s’occupe de nous. Il sait ce dont nous avons besoin. Nous pouvons lui parler comme un enfant qui demande les choses dont il a besoin à son père. Quel père donnerait à son fils un serpent quand il demande un poisson ? Quel père remettrait à sa fille un scorpion quand elle demande un oeuf ?

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, tu me connais et tu sais tout de moi. Je place devant toi les besoins de mon coeur, les soucis de ma famille et de mes amis. Aide-moi à être ouvert à ta volonté dans ma vie. Ne me laisse pas m’éloigner de toi ni te rejeter. Ne laisse pas mes propres idées m’aveugler. Aide-moi à te garder toujours devant les yeux comme but de ma vie, le trésor pour lequel, tout joyeux, je renonce à tout le reste.

Résolution Aujourd’hui, je ne laisserais pas les soucis ou l’anxiété envahir mon cœur. Je tournerai mon coeur vers Jésus avec confiance.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales