Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 29 juin 2022 - Saint Pierre et Saint Paul
Date : mardi 8 mars 2005 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Lève-toi, prends ton lit, et marche

Saint Jean 5, 1-16

A l’occasion d’une fête des Juifs, Jésus monta à Jérusalem. Or, à Jérusalem, près de la porte des brebis, il y a une piscine qui s’appelle en hébreu Béthesda, et qui a cinq portiques. Sous ces portiques étaient couchés en grand nombre des malades, des aveugles, des boiteux, des paralytiques, qui attendaient le mouvement de l’eau ; car un ange descendait de temps en temps dans la piscine, et agitait l’eau ; et celui qui y descendait le premier après que l’eau avait été agitée était guéri, quelle que fût sa maladie. Là se trouvait un homme malade depuis trente-huit ans. Jésus, l’ayant vu couché, et sachant qu’il était malade depuis longtemps, lui dit : Veux-tu être guéri ? Le malade lui répondit : Seigneur, je n’ai personne pour me jeter dans la piscine quand l’eau est agitée, et, pendant que j’y vais, un autre descend avant moi. "Lève-toi, lui dit Jésus, prends ton lit, et marche." Aussitôt cet homme fut guéri ; il prit son lit, et marcha. C’était un jour de sabbat. Les Juifs dirent donc à celui qui avait été guéri : "C’est le sabbat ; il ne t’est pas permis d’emporter ton lit." Il leur répondit : "Celui qui m’a guéri m’a dit : Prends ton lit, et marche." Ils lui demandèrent : "Qui est l’homme qui t’a dit : Prends ton lit, et marche ?" Mais celui qui avait été guéri ne savait pas qui c’était ; car Jésus avait disparu de la foule qui était en ce lieu. Depuis, Jésus le trouva dans le temple, et lui dit : Voici, tu as été guéri ; ne pèche plus, de peur qu’il ne t’arrive quelque chose de pire. Cet homme s’en alla, et annonça aux Juifs que c’était Jésus qui l’avait guéri. C’est pourquoi les Juifs poursuivaient Jésus, parce qu’il faisait ces choses le jour du sabbat.

Prière d’introduction Seigneur Jésus, en ce temps de Carême, je te supplie de me donner une vraie générosité pour te servir. Que je me prépare ainsi à recevoir dans un cœur purifié l’annonce du mystère pascal et à transmettre aux autres la joyeuse nouvelle du salut.

Pétition Seigneur, donne-moi un cœur aimant.

Points de réflexion

1. Le miracle de la confession. Jésus dit à l’homme très précisément "ne pèche plus ". Il l’a non seulement guéri de sa maladie physique, mais encore plus important, il lui a également pardonné tous ses péchés. Nous nous inquiétons beaucoup de notre santé physique et nous sommes rapides à faire appel à un docteur en cas de besoin. Hâtons-nous de la même façon pour recevoir la guérison par le sacrement de la réconciliation. "C’est au confessionnal que chaque prêtre devient un témoin des grands miracles que la miséricorde divine opère dans les âmes qui reçoivent la grâce de la conversion." (Don et Mystère, Jean Paul II). Approchons-nous du prêtre dans la confession avec conscience du fait que le Christ désire pardonner nos péchés et nous fortifier par la grâce sacramentelle.

2. Jésus-Christ vient à nous. Jésus a remarqué cet homme, malade depuis trente-huit années, et il a agi. Combien de fois en nos vies avons-nous ressenti cette douce compagnie du Christ, cet amour profond du Christ pour notre âme ? Jésus est toujours ‘sur le pont’ ; il essaye toujours d’attirer les âmes plus près de son coeur. ‘J’ai compris que je devais chercher à vivre et à transmettre cet amour à tous les hommes et à les rendre contagieux, pour qu’à leur tour, ils soient témoins de cet amour quel que soit l’endroit où ils se trouvent.’ (‘Ma Vie, c’est le Christ’ no. 30)

3. Imitons le coeur du Christ. En tant que chrétiens, nous sommes appelés à être des disciples du Christ et à imiter ses vertus. Nous devons également développer en nos coeurs l’esprit de compassion et d’amour qui a caractérisé le ministère du Christ. Soyons attentifs aux inspirations de l’Esprit Saint, le doux hôte de nos âmes, afin de voir les besoins et les difficultés de nos enfants, de nos collègues, et de tous ceux que Dieu place sur notre chemin. N’ayons pas peur d’inviter des personnes à recevoir le pardon de leurs fautes dans le grand sacrement de guérison, par lequel le Christ, non seulement pardonne nos péchés, mais déverse sur nous des bénédictions abondantes. C’est notre mission, c’est notre tâche, c’est ce à quoi nous sommes appelés : être des exemples lumineux de la miséricorde et de l’amour du Christ pour nos frères.

Dialogue avec le Christ Seigneur, je te suis reconnaissant pour les lumières que tu as partagées avec moi pendant cette méditation et pour toutes les bénédictions que tu continues à verser sur ma vie. Aide-moi à continuer à montrer ma gratitude, non pas tant avec des mots mais avec ma vie.

Résolution Aujourd’hui, je trouverai une occasion pour montrer la compassion du Christ aux autres.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales