Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 1er juillet 2022 - Saint Thierry
Date : dimanche 29 mai 2005 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Solennité du Saint-Sacrement du Corps et du Sang du Christ

Saint Jean 6, 51-58

Après avoir nourri la foule avec cinq pains et deux poissons, Jésus disait : « Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel : si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement. Le pain que je donnerai, c’est ma chair, donnée pour que le monde ait la vie. » Les Juifs discutaient entre eux : « Comment cet homme-là peut-il nous donner sa chair à manger ? » Jésus leur dit alors : « Amen, amen, je vous le dis : si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez pas son sang, vous n’aurez pas la vie en vous. Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour. En effet, ma chair est la vraie nourriture, et mon sang est la vraie boisson. Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi je demeure en lui. De même que le Père, qui est vivant, m’a envoyé, et que moi je vis par le Père, de même aussi celui qui me mangera vivra par moi. Tel est le pain qui descend du ciel : il n’est pas comme celui que vos pères ont mangé. Eux, ils sont morts ; celui qui mange ce pain vivra éternellement. »

Prière d’introduction Seigneur Jésus, je crois que tu es le pain véritable descendu du ciel, le Saint de Dieu. Que ton sacrifice Eucharistique du Jeudi Saint me porte à croire plus sûrement en toi. Que ce sacrifice me porte à espérer dans le royaume à venir, et que ton amour soit plus parfaitement présent en mon coeur.

Demande O Jésus, la chair qui donne la vie au monde, remplis-moi d’amour pour ton Eucharistie.

Points de réflexion

1. "Comment cet homme-là peut-il nous donner sa chair à manger ? " Puisons dans la prière pour répondre à cette question et donnons une réponse de foi et d’amour au lieu du doute et du calcul rationnel. Répondons comme quelqu’un qui connaît la profondeur de l’amour du Christ pour les âmes et sa puissance comme Fils du Plus Haut. Répondons avec le même don de soi que celui de Jésus : il a lavé les pieds de ses disciples et il a institué le sacrifice eucharistique de son Corps et de son Sang. Il a voulu perpétuer le sacrifice de la croix au long des siècles et pour confier à l’Église, c’est-à-dire à nous, le mémorial de sa mort et de sa résurrection. C’est le sacrement de l’amour, signe de l’unité, lien de la charité, et le gage de notre gloire future. (CEC, 1323). Prenons un moment pour contempler ce don et pour en remercier Jésus.

2. " Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle." L’Église sait que, dès maintenant, le Seigneur vient dans son Eucharistie, et qu’il est là, au milieu de nous. Cependant, cette présence est voilée. Le sacrement maintient nos yeux dirigés vers une possession plus définitive du Christ quand nous serons au Ciel. Nous célébrons l’Eucharistie en attendant l’avènement de Jésus-Christ. Nous serons alors comblés de sa gloire, dans son Royaume, tous ensemble et pour l’éternité. (CEC, 1404). L’Eucharistie est notre nourriture pendant notre pèlerinage sur terre, jusqu’au moment de la mort. Elle est semence de vie éternelle et puissance de résurrection, selon les paroles du Seigneur : " Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle et moi, je le ressusciterai au dernier jour. " (CEC, 1524)

3. "... il demeure en moi, et moi je demeure en lui." La fidélité est le premier fruit de l’Eucharistie. Comme la nourriture corporelle sert à restaurer nos forces physiques, l’Eucharistie fortifie la charité qui, dans la vie quotidienne, tend à s’affaiblir ; et cette charité vivifiée efface les péchés véniels. En se donnant à nous, le Christ ravive notre amour et nous rend capables de rompre nos attachements désordonnés et de nous enraciner en Lui. (CEC 1394) Une digne réception de l’Eucharistie nous permet de persévérer dans notre vocation chrétienne et dans notre mission apostolique. L’adoration de l’Eucharistie nous aide à vaincre nos défauts et à surmonter nos faiblesses.

Dialogue avec le Christ O Jésus, tu es mon Chemin, ma Vérité et ma Vie. Tu demeures en moi et je veux demeurer en toi toujours, parce que la route est dure et sans espoir sans toi. Ma confiance est forte, parce que tu m’as laissé le plus grand don de ton amour : l’Eucharistie.

Résolution Aujourd’hui, je participerai à l’Eucharistie (la messe) ou je rendrai visite à Jésus dans le tabernacle.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales