Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 23 juillet 2019 - Saint Apollinaire
Date : jeudi 8 mai 2003 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Le grand don de Dieu

Saint Jean 6, 44-51

Après avoir multiplié les pains, Jésus disait à la foule des juifs : « Personne ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire vers moi, et moi, je le ressusciterai au dernier jour. Il est écrit dans les prophètes : Ils seront tous instruits par Dieu lui-même. Tout homme qui écoute les enseignements du Père vient à moi. Certes, personne n’a jamais vu le Père, sinon celui qui vient de Dieu : celui-là seul a vu le Père. Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en moi a la vie éternelle. Moi, je suis le pain de la vie. Au désert, vos pères ont mangé la manne, et ils sont morts ; mais ce pain-là, qui descend du ciel, celui qui en mange ne mourra pas. Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel : si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement. Le pain que je donnerai, c’est ma chair, donnée pour que le monde ait la vie. »

Réflexion

- 1. « Personne ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire vers moi. » Comme il est facile de considérer la foi comme quelque chose de normal ! Beaucoup d’entre nous sommes des « catholiques de naissance », nés dans une tradition religieuse. Cela peut nous emmener à voir notre foi comme un héritage familial plutôt qu’un don de Dieu. Pourtant, Jésus affirme clairement que personne ne peut venir à Lui, si le Père ne l’attire pas vers Lui. Faire un acte véritable de foi surnaturelle est la preuve que Dieu agit en nous. Quand nous disons, comme Thomas, « mon Seigneur et mon Dieu », la grâce est à l’oeuvre dans notre âme. Remercions continuellement Dieu pour le don de la foi.

- 2. « Personne n’a jamais vu le Père, sinon celui qui vient de Dieu. » Par la foi, ce don merveilleux qui vient de Dieu, Jésus nous conduit au cœur du plus grand mystère : la vie divine de Dieu en trois personnes. Au dernier repas, Jésus dit à Philippe : « Celui qui m’a vu a vu le Père » Le visage de Jésus révèle le mystère invisible du Père. Dieu est amour (1 Jean 4, 16). Nous sommes invités à partager ce mystère de l’amour éternel et mutuel du Père et du Fils dans l’Esprit Saint.

- 3. Au désert, vos pères ont mangé la manne, et ils sont morts ; mais ce pain-là, qui descend du ciel, celui qui en mange ne mourra pas. La foi a sans cesse besoin d’être nourrie. Les israélites au désert mangeaient de la manne. Elle leur a procuré une satiété physique, mais nos vies spirituelles ont besoin d’un pain infiniment plus grand. Jésus nous le donne dans l’Eucharistie. Allons à Lui fréquemment et laissons- Le nourrir nos âmes fatiguées et affamées.

Prière

Seigneur, je Te remercie pour le grand don de la foi et je te remercie de le nourrir avec l’Eucharistie. Accorde-moi de ne jamais devenir indifférent à Ton amour.

Résolution

Essayer d’avoir une plus grande conscience de la présence de Dieu.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales