Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 22 mai 2019 - Sainte Julie
Date : lundi 5 mai 2003 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

La quête perpétuelle

Saint Jean 6, 22-29

Jésus avait traversé le lac en marchant sur les eaux. Le lendemain, la foule restée sur l’autre rive du lac se rendit compte qu’il n’y avait eu là qu’une seule barque, et que Jésus n’y était pas monté avec ses disciples, qui étaient partis sans lui. Cependant, d’autres barques, venant de Tibériade, étaient arrivées près de l’endroit où l’on avait mangé le pain après que le Seigneur eut rendu grâce. La foule s’était aperçue que Jésus n’était pas là, ni ses disciples non plus. Alors les gens prirent les barques et se dirigèrent vers Capharnaüm à la recherche de Jésus. L’ayant trouvé sur l’autre rive, ils lui dirent : « Rabbi, quand es-tu arrivé ici ? » Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : vous me cherchez, non parce que vous avez vu des signes, mais parce que vous avez mangé du pain et que vous avez été rassasiés. Ne travaillez pas pour la nourriture qui se perd, mais pour la nourriture qui se garde jusque dans la vie éternelle, celle que vous donnera le Fils de l’homme, lui que Dieu, le Père, a marqué de son empreinte. » Ils lui dirent alors : « Que faut-il faire pour travailler aux oeuvres de Dieu ? » Jésus leur répondit : « L’oeuvre de Dieu, c’est que vous croyiez en celui qu’il a envoyé. »

Réflexion

- 1. Cherchez-vous quelque chose ?
Après le miracle de la multiplication des pains, beaucoup cherchaient à voir Jésus. Ils ont sauté dans des barques et ils ont traversé la mer de Galilée. Ils étaient impatients et plein d’espoir. Si Jésus pouvait nourrir une foule, il devait être capable de plus grandes choses encore ! Ces personnes ont vu en Jésus une lueur d’espoir dans leurs vies mornes. Dans un sens, l’être humain est toujours un être insatisfait. Nous sommes continuellement à la recherche de l’ingrédient magique, de la recette du bonheur. Nous courons après l’insaisissable. Et moi, où est-ce que j’ai cherché ? Est-ce que je me suis approché de Jésus ?

- 2. Des motivations erronées. La foule trouve Jésus à Capharnaüm et il s’ensuit une vive discussion. Les gens étaient en recherche et ils pensaient que Jésus pouvait subvenir à leurs besoins. Mais leurs préoccupations étaient superficielles. Jésus les invite à aller plus loin. « Vous me cherchez, non parce que vous avez vu des signes, mais parce que vous avez mangé du pain et que vous avez été rassasiés. » Que sont les signes ? Ce sont des indicateurs de quelque chose qui se trouve plus loin. La multiplication des pains n’avait pas pour but d’éviter à la foule de faire des courses ! Ce miracle indiquait la nourriture spirituelle proposée par Jésus. L’enjeu ici est de savoir si les gens étaient prêts à aller un pas plus loin ou s’ils s’accrochaient à leur vision horizontale et limitée. Est-ce que, en cherchant à m’approcher de Jésus, je cherche des bienfaits purement matériels ?

- 3. L’oeuvre de Dieu, c’est que vous croyiez en celui qu’il a envoyé. Le Seigneur poursuit un but précis. Il veut emmener ces hommes à dépasser leur requête de bien matériel, de bien-être minimaliste. « Ne travaillez pas pour la nourriture qui se perd. » Il veut les emmener à découvrir le don précieux de la foi. Au début, ils semblent interpeller par la possibilité d’un sens plus profond de la parole de Jésus. « Que faut-il faire pour travailler aux oeuvres de Dieu ? » Pour Jésus, croire en Lui est l’œuvre de Dieu. C’est à dire que notre démarche humaine n’est autre chose que l’œuvre de Dieu en nous. C’est Dieu qui donne la foi. Mais, comme nous le verrons plus loin, Dieu ne peut pas agir sans notre collaboration.

Prière

Seigneur Jésus, je suis un chercheur perpétuel. Tous mes efforts humains pour trouver le bonheur m’ont laissé vide. J’ai faim de quelque chose de permanent qui ne vieillira pas et qui ne disparaîtra jamais. Je sais que je ne puis trouver cette pleine satisfaction qu’en Toi. Augmente ma foi !

Résolution

Mettre de côté une activité superficielle afin de dégager du temps pour nourrir ma vie de foi.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales