Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 1er juillet 2022 - Saint Thierry
Date : samedi 3 septembre 2005 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Des reproches insidieux

Saint Luc 6,1-5

Un jour de sabbat, Jésus traversait des champs de blé ; ses disciples arrachaient et mangeaient des épis, après les avoir froissés dans leurs mains. Des pharisiens lui dirent : « Pourquoi faites-vous ce qui n’est pas permis le jour du sabbat ? » Jésus leur répondit : « N’avez-vous pas lu ce que fit David un jour qu’il eut faim, lui et ses compagnons ? Il entra dans la maison de Dieu, prit les pains de l’offrande, en mangea, et en donna à ses compagnons, alors que les prêtres seuls ont la permission d’en manger. » Jésus leur disait encore : « Le Fils de l’homme est maître du sabbat. »

Prière d’introduction Père Tout-puissant, ferme est ta justice et grande ta miséricorde. Protège-nous face aux poids et aux défis de cette vie. Protège nos esprits des distorsions de l’orgueil et inspire-nous le désir de la beauté de la vérité. Aide-nous à devenir plus conscients de tes desseins d’amour pour que l’on veuille plus volontiers donner nos vies pour le service du prochain. Nous te le demandons par Jésus-Christ notre Seigneur.

Demande Jésus, parle à mon coeur et enseigne-moi tes voies.

Points de réflexion

1. Ses disciples arrachaient des épis, les frottaient dans leurs mains et le mangeaient.
Et dire qu’ils faisaient cela en public ! Pour les esprits d’aujourd’hui, leur protestation paraît absurde et exagérée. Comment peut-on être aussi pointilleux ? Mais regardons-y de plus près. En mon âme et conscience, est-ce que je ne cherche pas moi-même la « petite bête » chez ceux qui m’ennuient ou que j’envie secrètement ? Ici, les Pharisiens ne sont pas aussi intéressés dans la loi que dans la possibilité de trouver Jésus en faute, ce qu’ils n’ont pas réussi à faire jusqu’à ce jour. Alors, ils observent et attendent, non pas pour apprendre quelque chose de Jésus mais pour essayer de trouver une faille dans son armure. Peu importe la vérité. Ils veulent l’abattre. Si nous n’y prenons garde, Satan utilisera la même tactique avec nous : il provoquera l’attitude du « surveille et attend » envers ceux qui nous entourent.
Et finalement, nous mettons de côté notre mission à être le sel et la lumière du monde pour devenir des âmes amères qui se réjouissent des faiblesses et des manquements des autres.

2. Vous n’avez pas lu ce que fit David ? Nous ne pourrions pas recevoir une invitation plus personnelle à lire les Ecritures où nous trouverons les leçons de Dieu qui s’appliquent à nos vies. « Avez-vous lu ? » Si nous voulons vraiment progresser spirituellement, nous devons rechercher la face de Dieu, non seulement dans les faits quotidiens, mais dans la prière, la contemplation et l’Ecriture Sainte. Lire l’Ecriture Sainte, et particulièrement le Nouveau Testament, est un moyen pour chercher la face de Dieu et entendre sa voix qui nous révélera la pédagogie de Dieu et ses critères pour notre vie.
« L’Eglise a toujours témoigné son respect à l’égard des Ecritures, tout comme à l’égard du Corps du Seigneur lui-même... Elle les a toujours considérées, et les considère, en même temps que la Tradition, comme la règle suprême de sa foi, puisque, inspirées par Dieu et consignées une fois pour toutes par écrit, elles nous communiquent, de façon immuable, la parole de Dieu lui-même, » (Dei Verbum, 21)

3. Le Fils de l’homme est maître du sabbat. Si tu savais le don de Dieu et qui est celui qui te dit : « Donne-moi à boire » (Jean 4,10) Si nous le savions ! Si nous sommes bien attentifs, nous nous apercevrons que Jésus nous répète plusieurs fois cette phrase chaque jour. Dans les moments où l’impatience commence à nous ronger ou quand la peine, la souffrance, les épreuves et l’attrait du monde pèsent lourdement sur nous, ces mots de Jésus nous reviennent : « Si tu savais » ! Si tu savais que je suis le maître du sabbat, le Seigneur du ciel et de la terre, le Seigneur de l’histoire, le Seigneur de la vie et de la mort, alors tu te tournerais vers moi avec une confiance absolue. Si tu savais que je t’attends au tabernacle, tu ne t’inquièterais pas. Si tu savais que mes plans pour ta vie doivent te conduire à une paix et une joie éternelles,- si seulement tu voulais coopérer avec moi,- parce que je suis le maître du sabbat et le Seigneur de ta vie. Reconnais-moi, aie confiance en moi, suis-moi .

Dialogue avec le Christ Jésus, il n’y aura pas de vrai changement dans ma vie si tu n’es pas avec moi à chaque pas. Accorde-moi de me nourrir de ta parole sacrée et par une prière intense avec toi. Enseigne-moi tes chemins et aide-moi à te suivre jusqu’à la fine pointe de l’héroïsme. Je t’offre mes pensées, mes paroles, mes actions comme preuve d’amour pour toi. Mère très pure, fais que mon coeur soit tout à Jésus.

Résolution Aujourd’hui, aucune pensée sombre, amère, ne doit surgir de mon coeur.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales