Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 29 juin 2022 - Saint Pierre et Saint Paul
Date : samedi 8 octobre 2005 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Le vrai signe de la sainteté

Saint Luc 11, 27-28

Comme Jésus était en train de parler, une femme éleva la voix au milieu de la foule pour lui dire : « Heureuse la mère qui t’a porté dans ses entrailles, et qui t’a nourri de son lait ! » Alors Jésus lui déclara : « Heureux plutôt ceux qui entendent la parole de Dieu, et qui la gardent ! »

Prière d’introduction Seigneur, tu condamnes le domestique froid et nonchalant qui a enterré ses talents, mettant ainsi une limite à sa générosité et à son amour (Matthieu 25,14-30). Aide-moi à comprendre que Dieu est amour (1 Jean 4,8), et que l’amour m’appelle à aimer ! Guéris-moi du calcul et de la cupidité, issus de mon égocentrisme. Par l’écoute attentive de ta parole, aide-moi à comprendre et à conformer mon coeur au tien, brûlant de charité. Que je puisse coopérer à ta grâce en consacrant ma vie à accomplir ta parole en tout ce que je pense, tout ce que je dis et tout ce que je fais.

Demande Seigneur, enseigne-moi tes chemins. Apprends-moi à mettre en pratique les attitudes, les désirs et les vertus qui caractérisent ton cœur aimant.

Points de réflexion

1. L’importance d’entendre et d’accomplir la volonté de Dieu. La société à l’époque du Christ était premièrement portée sur la famille. Cet éloge pour la mère de Jésus est le fruit de cette culture de la vie et de la famille. Malheureusement la société d’aujourd’hui est immergée dans ce que l’on appelle "la culture de la mort." C’est une culture qui pousse fréquemment à mépriser la fécondité de la femme, la vocation de la maternité et de la vie de famille. La "culture de la mort" mésestime l’immense et irremplaçable bien que la maternité apporte à la société et son importance dans l’éducation des futures générations. Il arrive même qu’une mère de nombreux enfants souffre de l’abus verbal de ceux qui se fient aux promesses et aux mensonges de la "culture de la mort." Malheureusement certaines femmes en arrivent à remettre en cause la valeur de leurs sacrifices et de leur générosité. Mais ce n’est pas le cas avec le Seigneur. La réponse de jésus dans cet évangile ne signifie pas qu’il méprise la valeur de la maternité. Plutôt, comme un bijoutier qui compare le platine à l’or, le Seigneur reconnaît la valeur derrière le compliment de cette femme. Pourtant il affirme que d’entendre et de faire la volonté de Dieu est quelque chose d’une plus grande valeur encore que la beauté et la magnificence d’une bonne mère.

2. Une dimension contemplative et conquérante. Par une vie de prière assidue et par l’écoute de la parole de Dieu, nous arrivons à entrevoir la volonté de Dieu dans nos vies. Mais nous n’avons pas besoin d’abandonner la prière pour faire la volonté de Dieu. Sinon, comment pourrions-nous accomplir le commandement du Christ de "prier en tout temps" ? (Luc 21, 36) Le disciple doit forger la double dimension contemplative et conquérante de sa vie de prière. La prière est à la fois un don de la grâce et une réponse décidée de notre part. Elle présuppose toujours un effort (CEC 2725). La prière de la Vierge Marie, en son Fiat et en son Magnificat, se caractérise par l’offrande généreuse de tout son être dans la foi. (CEC 2622). Jésus poursuit ce modèle de prière parce que "la prière de Jésus comporte une adhésion aimante à la volonté du Père jusqu’à la croix et une absolue confiance d’être exaucée. "(CEC 2620).

3. Un vrai signe de sainteté. Marie est le modèle suprême de l’écoute réceptive. Toute contemplation devrait nous mener à une action valable ; la contemplation elle-même est imparfaite et en effet inauthentique s’il n’y a pas un esprit actif et diligent pour effectuer les initiatives inspirées par Dieu dans la prière. D’autre part, toute l’action, pour n’être ni impétueuse ni superficielle doit être précédée et accompagnée de la prudence et de la réflexion. Dans la vie d’un chrétien ces deux éléments ne devraient jamais être séparés. Bénis soient ceux qui entendent la parole de Dieu, et qui la gardent. Est-ce que le temps que je passe à prier et à lire les Ecritures éclaire mes actions ? Est-ce que je prends des résolutions pour changer mon comportement avec l’intention d’y faire refléter la vie et les attitudes du Christ ? Est-ce que je dois travailler davantage mes relations avec les autres pour qu’ils reflètent mieux ma foi chrétienne ?

Dialogue avec le Christ Comme tu as aimé ta Mère, Marie ! Ta grâce l’a non seulement préservée du péché mais l’a également aidée à se conformer parfaitement à ton plan pour elle. Et si tu aimais Marie comme mère, combien plus tu l’as aimée et couverte de bénédictions parce qu’elle a entendu la parole de Dieu et l’a observée ! Enseigne-moi à vivre comme Marie, bien que je sois pécheur. Ne me laisse pas dans ma misère, mais accorde-moi ta grâce afin que je puisse t’honorer et te glorifier par mon exemple dans ma vie quotidienne.

Résolution Traditionnellement, le mois d’octobre est ’le mois du Rosaire’. Je renouvellerai ma dévotion à la Vierge Marie en disant le chapelet chaque jour cette semaine avec une plus grande attention, en contemplant la réponse que fait Marie aux mystères du Christ dans sa vie. Puis, je me rappellerai pendant la journée comment je dois imiter Marie dans la vertu que j’ai contemplée.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales