Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 1er juillet 2022 - Saint Thierry
Date : vendredi 27 janvier 2006 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

La graine de moutarde

Saint Marc 4, 26-34

Parlant à la foule en paraboles, Jésus disait : « Il en est du règne de Dieu comme d’un homme qui jette le grain dans son champ : nuit et jour, qu’il dorme ou qu’il se lève, la semence germe et grandit, il ne sait comment. D’elle-même, la terre produit d’abord l’herbe, puis l’épi, enfin du blé plein l’épi. Et dès que le grain le permet, on y met la faucille, car c’est le temps de la moisson. » Il disait encore : « A quoi pouvons-nous comparer le règne de Dieu ? Par quelle parabole allons-nous le représenter ? Il est comme une graine de moutarde : quand on la sème en terre, elle est la plus petite de toutes les semences du monde. Mais quand on l’a semée, elle grandit et dépasse toutes les plantes potagères ; et elle étend de longues branches, si bien que les oiseaux du ciel peuvent faire leur nid à son ombre. » Par de nombreuses paraboles semblables, Jésus leur annonçait la Parole, dans la mesure où ils étaient capables de la comprendre. Il ne leur disait rien sans employer de paraboles, mais en particulier, il expliquait tout à ses disciples.

Prière d’introduction Seigneur, tu as pris le temps de nous expliquer ces grands mystères de façons si simples. Viens au secours de ma foi et de mon espérance ! Aide-moi à croire à ton influence bienfaisante dans ma vie. Tu veux vraiment que je grandisse. Tu te soucies vraiment de moi, je le crois. Je t’aime pour tout le bien que tu me fais. Je te promets de mettre en terre cette petite graine.

Demande Seigneur Jésus, accorde-moi la force de participer, si peu que ce soit, à ce miracle de grâce que tu accomplis dans ma vie.

Points de réflexion

1. Une leçon bien simple. Dieu est si bon et le message de l’Evangile est si facile à comprendre. Mais par ailleurs, il nous semble si nouveau, si étranger, si difficile à saisir. La pédagogie du Christ est parfaite. Il nous présente le message au moyen d’événements ordinaires. Les personnes à qui Jésus s’adresse par cette parabole avaient tous fait l’expérience d’une graine semée en terre qui devient un arbre. Mais ce qu’ils n’avaient pas vu auparavant, c’était la façon dont le royaume des cieux s’implante dans le coeur d’un homme et de la société. La graine qui devient arbre est un miracle ordinaire et quotidien. Le royaume des cieux est un miracle de la grâce dans nos vies qui peut devenir aussi ordinaire que la croissance d’une graine.

2. ‘Si tu savais le don de Dieu...’. Pour que la graine de moutarde croisse, encore faut-il qu’elle soit plantée. Il faut notre collaboration, si modeste soit-elle, pour que la grâce de Dieu pénètre dans nos coeurs. Par moments, cette collaboration nous semble bien pénible. Avons-nous déjà réfléchi à la compensation qui nous sera versée pour ce petit effort ? Prenez par exemple l’effort qu’il faut faire pour se présenter au sacrement de réconciliation : se rendre à l’église, faire la queue quelques minutes, dévoiler au prêtre nos péchés, nos manquements, faire la pénitence demandée. Et qu’est-ce que Dieu fait, Lui ? Il prend notre âme qui était morte et il lui redonne la vie. Il prend une âme qui aurait passé l’éternité loin de la béatitude qui lui était promise et la remet guérie, restaurée, dans la beauté de son état de grâce initial. Le don de Dieu est au-delà de toute mesure. Pensons aux personnes dans l’évangile qui ont été guéris physiquement par le Christ. Quelle gratitude ont-elles eue pour ce miracle qui a changé leur vie ? Combien plus nous devons être reconnaissants pour le don de la grâce dans notre vie !

3. Pour les autres aussi. Le message de l’Evangile ne s’adresse pas seulement à nous. Quand nous nous présenterons à saint Pierre, aux portes du paradis, il regardera derrière nous et nous demandera où sont les autres. « Qui avez-vous emmené ? » Si nous laissons grandir la grâce de Dieu en nous, d’autres en seront touchés. La présence de Dieu apporte la paix et cette paix rayonne. Tant d’hommes aujourd’hui n’ont pas cette sérénité de l’âme et ils la cherchent désespérément. « Qu’a-t-elle donc ? » « Je le veux aussi ! ». Tout comme Jésus avait dit à ses premiers disciples : « Venez et voyez ! », nous devons inviter les autres à rencontrer Jésus. Notre paix de l’âme sera un refuge où ces âmes s’abriteront. Nous serons une occasion de conversion. Laissons Dieu planter la graine, laissons croître l’arbre et des âmes viendront vers nous. La moisson est abondante mais les ouvriers peu nombreux.

Dialogue avec le Christ Jésus, tu ne cesses jamais de faire le bien. Tu es présent et agissant dans nos vies aujourd’hui comme il y a 2 000 ans. L’Esprit Saint guide ton Eglise et les âmes vers toi. Je veux moi aussi participer au salut de mon âme et à celle de mes proches. Et pourtant, si souvent mon orgueil, ma vanité et mon insouciance gênent ton oeuvre. Je t’aime, Seigneur, et je veux demeurer auprès de toi. Sans toi, la vie est insipide, sans espérance. Seigneur, fais que mon amour porte des fruits pour le monde.

Résolution Aujourd’hui je chercherai l’occasion d’aider au moins une autre personne à mieux connaître l’amour de Dieu pour lui. Ce sera par mes mots ou par la force de mon exemple. Cette personne pourrait être un de mes enfants, un collaborateur ou un membre de ma famille



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales