Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 29 juin 2022 - Saint Pierre et Saint Paul
Date : jeudi 30 novembre 2006 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Saint André et la nouvelle évangélisation

Saint Matthieu 4, 18-22

Comme Jésus marchait au bord du lac de Galilée, il vit deux frères, Simon, appelé Pierre, et son frère André, qui jetaient leurs filets dans le lac : c’étaient des pêcheurs. Jésus leur dit : « Venez derrière moi, et je vous ferai pêcheurs d’hommes. » Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent. Plus loin, il vit deux autres frères, Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient dans leur barque avec leur père, en train de préparer leurs filets. Il les appela. Aussitôt, laissant leur barque et leur père, ils le suivirent.

Prière d’introduction Seigneur Jésus, sois à mes côtés pendant ces quelques minutes que je vais passer avec toi. Aide-moi à laisser tous mes soucis de côté pour suivre l’exemple de saint André en t’amenant d’autres personnes par le témoignage de ma vie et par mon action apostolique.

Demande Tu as donné à saint André la grâce de te reconnaître le premier. En ce jour de sa fête, accorde-moi la grâce de te reconnaître dans les personnes et les évènements de ces prochaines vingt-quatre heures.

Points de réflexion

1. « Venez... » Il est intéressant de noter que, selon Matthieu, Jésus ne commence pas sa prédication par un miracle, mais par un appel. Nous assistons ici à la naissance de l’Eglise. Voici comment la révolution qui a changé la face de la terre pour toujours a commencé : dans la situation banale de deux pêcheurs qui faisaient leur travail de tous les jours. Retenons bien ce point capital : Jésus appelle non pas à un moment extraordinaire,dans le cadre d’une fête religieuse ou d’une activité spirituelle, mais au cœur de la vie quotidienne, alors que les hommes sont en plein travail. C’est Jésus qui prend l’initiative, c’est Jésus qui appelle. Pour Jésus, c’est simple : il appelle les deux hommes « à sa suite » et l’acceptation implique un changement radical (ils deviendront ‘pêcheur d’hommes’) et un don de soi total : aussitôt, il faudra tout quitter ! Jésus prend l’initiative et ils répondent immédiatement à l’exigence radicale de Jésus. Et moi, est-ce que j’accepter de vivre l’aventure apostolique ? Ai-je le courage de donner une réponse inconditionnelle, de tout laisser pour suivre le Maître ?

2. André est le modèle de l’âme qui rapproche les personnes au Christ. André était avec Jean le Baptiste quand le Christ est passé. Il entend Jean dire qu’il est l’Agneau de Dieu. Il se demande alors ou le Maître demeure. « Venez et voyez » lui dit Jésus. André est interpellé et veut en savoir plus. Sans hésiter, et avec beaucoup de simplicité, il se met à le suivre. L’invitation de Jésus lui suffit : il ne demande ni des garanties, ni des précisions. Il ne cherche pas à savoir ce qui va se passer après...il se met à suivre le Seigneur. La seule chose qui compte à partir de ce moment, c’est le Christ.
Ensuite, André invite son frère, Simon (Jean 1, 35). André lui dit : "Nous avons trouvé le Messie" et il l’amena à Jésus. André s’empresse de partager la nouvelle d’avoir trouvé le Christ. C’est lui le premier à le confesser comme Messie. Il le dit sans attendre à celui qui lui est le plus proche, son frère, et ainsi non seulement André gagne une âme pour le Christ, mais il approche du Christ celui qui deviendra le premier Pape de l’histoire de l’Eglise.

3. André est un homme d’action. Au moment de la multiplication des pains, c’est lui qui approche l’enfant à Jésus. Puis, il est un vrai pont d’union entre Dieu et les hommes : c’est lui qui emmène à Jésus les Grecs qui veulent rencontrer le Messie (Jean 12, 20). Comme André, nous avons une mission à accomplir:nous sommes les premiers appelés à la nouvelle évangélisation. Toutes les occasions nous sont données pour faire connaître le Christ autour de nous. Remarquons toutefois que,s’il est vrai que André est très présent tout au long de l’évangile, il sait bien disparaître du centre d’attention : il est toujours nommé en relation avec son frère Pierre. Il est le frère de Pierre. Pourtant, il aurait pu exiger des droits, étant donné que c’est lui le premier disciple. Etant donné qu’il a tout quitté pour suivre Jésus. Il a donné sa vie pour l’annonce de l’évangile. Cela semblerait légitime qu’en contre partie, il reçoive quelque éloge ou mention spéciale devant les hommes. Son exemple de serviteur caché, prenant toujours la deuxième place, peut nous aider à réfléchir sur notre comportement en tant qu’apôtre : attendons-nous quelque reconnaissance pour notre travail, quelques honneurs ?

Dialogue avec le Christ Délivre-moi, Seigneur, de mon apathie spirituelle et apostolique. Tu m’as créé pour t’aimer, pour te servir et pour aider d’autres à te connaître. Tire-moi hors de ma caverne et aide-moi à m’accommoder à la lumière de ton amour, si exigeant pourtant si épanouissant. Accorde-moi la grâce non seulement de répondre à ton appel de tout notre cœur en imitant les nombreuses vertus de Saint André.

Résolution Aujourd’hui, j’écouterai, au moins une fois, ce que Dieu me demande de faire, et je le ferai.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales