Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 19 mai 2019 - Saint Pierre-Célestin
Date : samedi 26 avril 2003 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

L’amour

Saint Marc 16, 9-15

Ressuscité de grand matin, le premier jour de la semaine, Jésus apparut d’abord à Marie Madeleine, de laquelle il avait expulsé sept démons. Celle-ci partit annoncer la nouvelle à ceux qui, ayant vécu avec lui, s’affligeaient et pleuraient. Quand ils entendirent qu’il était vivant et qu’elle l’avait vu, ils refusèrent de croire. Après cela, il se manifesta sous un aspect inhabituel à deux d’entre eux qui étaient en chemin pour aller à la campagne. Ceux-ci revinrent l’annoncer aux autres, qui ne les crurent pas non plus. Enfin, il se manifesta aux Onze eux-mêmes pendant qu’ils étaient à table : il leur reprocha leur incrédulité et leur endurcissement parce qu’ils n’avaient pas cru ceux qui l’avaient vu ressuscité. Puis il leur dit : « Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création. »

Réflexion

- 1. Jésus récompense les cœurs généreux.
Pour quoi Jésus s’est-il manifesté à Marie de Magdala en premier ? Etait-ce simplement une décision pragmatique : elle est arrivée la première au tombeau, alors : premier arrivé, premier servi ? Marie s’est levée tôt ce matin-là, peut être avant tous les autres. Elle voulait être auprès de Jésus. Elle est arrivée avant les autres parce que son amour pour Jésus était très grand. Jésus avait pardonné ses péchés et depuis elle ne L’a jamais quitté . Son amour pour lui a grandi chaque jour et elle se contentait simplement de sa présence.

Parfois, nous nous limitons à cause de nos péchés passés. Au fond, ceci est un excuse car la miséricorde de Dieu nous a racheté. Il n’existe pas de péché trop important pour le pardon du Seigneur et Marie le savait fort bien. Elle s’est rendue de bon matin au tombeau parce qu ’elle aimait le Christ et elle savait dans son cœur qu’Il l’aimait. La seule manière de faire l’expérience du Christ dans nos vies est d’aimer sans compter. Croire à l’amour. S’entraîner à aimer, parce que cela ne vient pas toujours tout seul.

Quand je recommence chaque jour, j’ai la même sensation que la première fois ; Je ressens la même fraîcheur et la même plénitude d’amour. Je ne veux pas que mon amour vieillisse, je veux ressentir chaque matin la plénitude luxuriante de ma jeunesse, avec toute sa force et son abandon infini et éternel. Je ne veux pas perdre la personnalité qui ne connaissait pas de restrictions ni limites ni de mesure à mon abandon. Je ne veux pas de la superficialité ; je veux la profondeur insondable de ces premiers moments de mon jeune amour. (Lettre du Père Martial Maciel, L .C. de 1981)

- 2. Là où il y a l’amour, point de crainte.
Les apôtres étaient paralysés par la peur. Certainement, toutes les fenêtres et les portes de la pièce où ils se trouvaient étaient verrouillées, mais c’est surtout leurs cœurs qu’ils avaient verrouillés. Ils ne pouvait pas croire ceux qui, au risque de leur vie, étaient revenu leur annoncer la bonne nouvelle parce qu’ils n’avaient pas la foi. Ils mettaient leur confiance dans leurs craintes. Quelles sont nos craintes ? Si chacun analyse son cœur avec sincérité, il verra que les craintes qui s’y sont installés sont probablement le produit de trop peu d’amour.

- 3. Jésus les réprimande.

Jésus a réprimandé ses disciples pour les faire sortir de leur paralysie. Il les a réprimandé parce qu’Il les aimait. Il les a réprimandé parce qu’il avait confiance en eux. Il les a réprimandé parce qu’il avait fait le choix d’avoir besoin d’eux. Il les a réprimandé parce qu’il savait ce qu’ils deviendraient avec l’aide de sa grâce. Trop souvent nous nous sous estimons et nous pensons que nous sommes incapables de faire ce que Dieu nous demande. Il a besoin de témoins. Comment les hommes pourront-ils croire si nous ne leur annonçons pas la bonne nouvelle ? C’est grâce aux témoignages de milliers de personnes depuis 2000 ans que nous nous pouvons dire « Nous croyons ». Chacun d’entre nous est un maillon essentiel dans la chaîne de la foi.

Prière

Seigneur Jésus, aide-moi à T’aimer sans conditions. Quand les difficultés surgissent, aide-moi à aimer encore plus.

Résolution

Aujourd’hui, quand les choses vont mal, ne pas se plaindre mais se rappeler toutes les bénédictions reçues.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales