Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 19 mai 2019 - Saint Pierre-Célestin
Date : vendredi 18 juillet 2003 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Personne ne peut aimer celui qu’il ne connaît pase

Saint Matthieu 12, 1-8

En ce temps-là Jésus vint à passer, un jour de sabbat, à travers les champs de blé. Ses disciples eurent faim et se mirent à arracher des épis et à les manger. Ce que voyant, les Pharisiens lui dirent : "Voilà tes disciples qui font ce qu’il n’est pas permis de faire pendant le sabbat ! " Mais il leur dit : "N’avez-vous pas lu ce que fit David lorsqu’il eut faim, lui et ses compagnons ? Comment il entra dans la demeure de Dieu et comment ils mangèrent les pains d’oblation, qu’il ne lui était pas permis de manger, ni à ses compagnons, mais aux prêtres seuls ? Ou n’avez-vous pas lu dans la Loi que, le jour du sabbat, les prêtres dans le Temple violent le sabbat sans être en faute ? Or, je vous le dis, il y a ici plus grand que le Temple. Et si vous aviez compris ce que signifie : C’est la miséricorde que je veux, et non le sacrifice, vous n’auriez pas condamné des gens qui sont sans faute. Car le Fils de l’homme est maître du sabbat. "

Réflexion :

1. « C’est la miséricorde que je veux ». L’esprit de la loi est de vivre de la miséricorde de Dieu, car la miséricorde est fille de l’amour. L’amour est le centre, le coeur de la vie de tout véritable chrétien. En revanche, lorsqu’il n’y a pas de miséricorde, la loi devient une chaîne, un poids, et Dieu, de Père de miséricorde devient un Juge tyrannique.
Mais Dieu est amour et son Fils est l’incarnation de l’amour. Jésus n’a pas été gêné quand ses disciples ont fait quelque chose « d’interdit » le jour du sabbat. En réalité, le repos sabbatique est une image du repos que l’homme doit trouver dans le Coeur du Christ. C’est pourquoi ce que font les disciples n’a pas d’importance. Cependant, les pharisiens, croyant « garder » fidèlement le sabbat, commettent l’erreur de juger les autres. Ils transgressent réellement le jour consacré à Dieu avec le venin de leurs paroles et de leur coeur impur.

2. Quel est le plus important ? Accomplir la loi à la lettre ou vivre son esprit ? Qu’est-ce qui honore plus Dieu, se reposer pendant un moment ou vivre jusque dans ses conséquences les plus ultimes la miséricorde du Christ ? Celui qui vit l’esprit, c’est-à-dire la miséricorde du Seigneur, en pratiquant la loi, la vivra à fond car il agira de la même façon que le Christ. Celui qui vit en aimant fait tout ce qui plaît à l’Etre aimé. « Aime et fais ce qui te plaît » nous dit saint Augustin. En revanche, celui qui ne vit pas l’esprit mais uniquement la loi, l’accomplira en apparences, mais il sera comme un cadavre assassinant les autres par ses pensées et brisant le coeur même de la loi : l’amour. De plus, les pharisiens, si scrupuleux pour accomplir la loi, n’ont eu aucun scrupule en clouant à la croix leur propre Dieu. Le Christ est Roi et Seigneur. C’est cette dignité qui lui permet d’être le Seigneur du sabbat : Il est l’Amour !

Prière

Seigneur, je te demande d’illuminer ma foi. Je veux qu’elle soit le rempart de ma vie, qu’elle nourrisse mon espoir, qu’elle définisse ma façon de penser et qu’elle guide toutes mes actions.

Résolution

Chercher une façon concrète de grandir dans ma connaissance de Jésus-Christ et me transformer en son amour.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales