Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 23 juillet 2019 - Saint Apollinaire
Date : vendredi 17 octobre 2003 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Soyons sans crainte !

Saint Luc 12, 1-7

Comme la foule s’était rassemblée par dizaines de milliers, au point qu’on s’écrasait, Jésus se mit à dire, en s’adressant d’abord à ses disciples : « Méfiez-vous bien à cause du levain des pharisiens, c’est-à-dire de leur hypocrisie. Tout ce qui est voilé sera dévoilé, tout ce qui est caché sera connu. Aussi tout ce que vous aurez dit dans l’ombre sera entendu au grand jour, ce que vous aurez dit à l’oreille dans le fond de la maison sera proclamé sur les toits. Je vous le dis, à vous mes amis : ne craignez pas ceux qui tuent le corps, et après cela ne peuvent rien faire de plus. Je vais vous montrer qui vous devez craindre : craignez celui qui, après avoir tué, a le pouvoir d’envoyer dans la géhenne. Oui, je vous le dis : c’est celui-là que vous devez craindre. Est-ce qu’on ne vend pas cinq moineaux pour deux sous ? et pas un seul n’est indifférent aux yeux de Dieu. Quant à vous, même vos cheveux sont tous comptés. Soyez sans crainte : vous valez plus que tous les moineaux du monde. »

Réflexion

1. Jésus est le Seigneur de l’histoire. Il est souvent difficile de voir
le projet de Dieu. Néanmoins, Dieu guide tous les
événements dans la vie des hommes de sorte que son royaume puisse être construit ici sur
terre et dans le ciel. Il est normal que nous soyons absorbés par notre vision du monde : nos
expériences, notre voisinage, notre travail, nos amis. Mais n’oublions pas que notre point de vue est semblable
à la vision d’un film dont le cinéaste n’aurait filmé que des gros plans - il n’y a aucune perspective.
Apprenons à voir les événements dans notre vie et dans le monde du point de vue de Dieu. Cet effort sera une
libération pour nous car nous commencerons à voir comment Dieu opère dans nos vies.

2. Craindre celui qui a le pouvoir de nous envoyer dans la géhenne. Le Seigneur insiste sur la
fidélité et le courage. Il punit ceux qui le rejettent et qui conduisent d’autres à faire
de même. Nous serons fidèles et courageux
seulement dans la mesure où nous sommes convaincus de la bonté et de l’amour de Dieu
pour nous. Efforçons-nous à garder chaque jour présent à l’esprit le mystère de notre salut, non seulement pendant les moments réservés à la
prière, mais aussi durant le cours quotidien de mes pensées. Le don du salut
est un mystère d’amour, mais c’est un amour qui exige une réponse noble et généreuse.

3. Vos cheveux sont tous comptés. Non
seulement Dieu me connaît complètement, jusqu’à mes pensées les plus secrètes et mes travers les plus obscurs, mais il prend soin
de moi et il est attentif à mon progrès vers la sainteté. Cela ne lui est pas indifférent
que je prie aujourd’hui ou non, que j’accomplisse ou non mes engagements
spirituels et apostoliques. Ce sont des engagements envers Lui, et pas simplement
"des choses que je dois faire." Le Seigneur m’appelle à l’aimer à travers mes
pensées, mes paroles, et mes actions. Le Seigneur est avec moi, il me pousse dans le don de moi-même.

Dialogue avec le Christ

Seigneur, apprends-moi à faire connaître ton nom à chaque occasion qui se présente à moi.
Que mes efforts pour de te donner aux autres soient ma manière de rendre mon
amour pour toi plus vrai chaque jour.

Résolution

Faire cette chose concrète pour étendre le royaume du Christ que j’ai toujours remise à plus tard.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales