Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 18 septembre 2019 - St Joseph de Cupertino
Date : mercredi 3 décembre 2003 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Un cœur pour les sans-coeur

Saint Matthieu Chapitre 15, 29-37

Jésus gagna les bords du lac de Galilée, il gravit la montagne et s’assit. De grandes foules vinrent à lui, avec des boiteux, des aveugles, des estropiés, des muets, et beaucoup d’autres infirmes ; on les déposa à ses pieds et il les guérit. Alors la foule était dans l’admiration en voyant des muets parler, des estropiés guérir, des boiteux marcher, des aveugles retrouver la vue ; et ils rendirent gloire au Dieu d’Israël. Jésus appela ses disciples et leur dit : « J’ai pitié de cette foule : depuis trois jours déjà, ils sont avec moi et n’ont rien à manger. Je ne veux pas les renvoyer à jeun ; ils pourraient défaillir en route. » Les disciples lui disent : « Où trouverons-nous dans un désert assez de pain pour qu’une telle foule mange à sa faim ? » Jésus leur dit : « Combien de pains avez-vous ? » Ils dirent : « Sept, et quelques petits poissons. » Alors il ordonna à la foule de s’asseoir par terre. Il prit les sept pains et les poissons, il rendit grâce, les rompit, et il les donnait aux disciples, et les disciples aux foules. Tous mangèrent à leur faim ; et, des morceaux qui restaient, on ramassa sept corbeilles pleines.

Réflexion

1. Les muets parlent, les malades sont guéris, les boiteux marchent et
les aveugles voient. Ceux-ci ont été guéris parce qu’ils ont montré
leur foi de deux manières. D’abord, ils ont monté la montagne, sans prendre avec eux des provisions. Puis, ils se sont jetés aux pieds de Jésus, et il les a
guéris. Moi aussi je dois apporter mon infirmité en haut de la
montagne, porter ma croix jusqu’à Jésus et me jeter à ses pieds. Je dois Le
reconnaître en tant que mon Seigneur et mon Dieu, certain qu’Il me guérira de
toutes mes infirmités.

2. Son coeur est touché, car il est riche en
miséricorde. Sa pitié et ma misère, misère et pitié - quel beau
résumé de l’Evangile ! Le divin et l’humain : Dieu et l’homme sont un en
Jésus-Christ. Depuis la chute d’Adam, le cœur de Dieu appelle l’homme.
"Où es-tu ?" Depuis lors Dieu est à
la recherche de l’homme, l’appelant, l’invitant,
le suppliant. Le sien est un amour souffrant qui ne connaît aucune limite
dans sa recherche du coeur humain rebelle. Son cœur se meut de
pitié précisément parce que nos coeurs sont paralysés d’indifférence.

3. Sept pains et deux poissons. Sept sacrements et deux grands
commandements. Le Christ nous nourrit avec
ses grâces sacramentelles et son commandement d’aimer Dieu et notre prochain.
Comme le bon berger, Il nous mène à des pâturages verdoyants et Il
procure le repos à nos âmes.

Dialogue avec le Christ

« Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même… » Seigneur Jésus, je désire sincèrement maîtriser mes sentiments et contrôler mes tendances mauvaises, afin d’accomplir ta sainte volonté dans chaque détail de ma vie. Que veux-Tu que je fasse, Seigneur ? Parle, Seigneur : ton serviteur écoute !

Résolution

Promettre de ne pas reporter à plus tard mes bonnes résolutions mais d’escalader aujourd’hui la montagne et me jeter aux pieds de Jésus.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales