Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 19 mai 2019 - Saint Pierre-Célestin
Date : mercredi 3 août 2005 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Que ta foi est grande !

Saint Matthieu 15, 21-28

Jésus s’était retiré vers la région de Tyr et de Sidon. Voici qu’une Cananéenne, venue de ces territoires, criait : « Aie pitié de moi, Seigneur, fils de David ! Ma fille est tourmentée par un démon. » Mais il ne lui répondit rien. Les disciples s’approchèrent pour lui demander : « Donne-lui satisfaction, car elle nous poursuit de ses cris ! » Jésus répondit : « Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues d’Israël. » Mais elle vint se prosterner devant lui : « Seigneur, viens à mon secours ! » Il répondit : « Il n’est pas bien de prendre le pain des enfants pour le donner aux petits chiens. -C’est vrai, Seigneur, reprit-elle ; mais justement, les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leurs maîtres. » Jésus répondit : « Femme, ta foi est grande, que tout se fasse pour toi comme tu le veux ! » Et, à l’heure même, sa fille fut guérie.

Prière d’introduction Seigneur Jésus, le don de la foi est ce qui nous permet de te connaître. Seulement la foi nous permet de t’approcher et de reconnaître que tu es le Fils de Dieu. Accorde-moi la foi. Accorde-moi une grande foi. Pendant ce moment de prière, je voudrais mieux te connaître et mieux t’aimer. Seigneur tout-puissant et tout aimant : j’ai confiance en toi !

Demande Seigneur, fais que ma foi soit forte et persévérante.

Points de réflexion

1. La foi en Dieu. Dans le Catéchisme nous trouvons la définition suivante : " La foi est la réponse de l’homme à Dieu qui se révèle et se donne à lui, en apportant en même temps une lumière surabondante à l’homme en quête du sens ultime de sa vie. " (CEC, 26). Dans ce texte d’évangile, nous voyons clairement cette définition en application. La mère de la fillette est affolée. Elle craint pour le bien de sa fille. Que peut-elle faire ? Quand tout lui semble perdu, la femme apprend que Jésus de Nazareth est là. Elle avait entendu dire ce qu’il avait fait, comment il avait guéri des malades, expulsé des démons et multiplié la nourriture pour la foule affamée. Elle a cru. Et parce qu’elle a cru l’espoir est né en son coeur. Elle a su que tout ce qu’elle avait à faire était de lui demander de venir à son secours.

2. Quelle est ma foi ? Est-ce que je me rends compte que Jésus Christ veut que je lui demande ce dont j’ai besoin ? C’est une consolation pour Lui lorsqu’une de ses créatures se tourne vers lui avec un cœur rempli d’amour et d’humilité. Pourquoi est-ce que j’hésite à me jeter aux pieds du Seigneur et lui demander la guérison dont j’ai besoin ? «  Est-ce possible que vous pensez que le Christ ne peut vous guérir - complètement et totalement- comme il l’a fait pour les dix lépreux ou l’homme à la main desséchée ? Il n’y a pas de maladie qui résiste au pouvoir cicatrisant du Christ. Mais il y a une condition indispensable : la foi. Non pas la foi dans le sens d’un assentiment intellectuel à telle ou telle vérité du Credo, mais la foi dans le sens biblique, c’est à dire une soumission totale de votre volonté à la sainte volonté de Dieu. » (Lettre du Père Marcial Maciel,L.C., 19 janvier, 1977) La foi, si elle est vraie, résiste à toutes les épreuves, et elle n’est pas ébranlée par le silence apparent de Dieu. La foi vraie persévère dans l’amour et dans la confiance. Comment qualifier ma foi ?

3. Le Seigneur fait des merveilles. Nous avons une chance inimaginable de pouvoir assister quotidiennement aux banquets que le Seigneur a préparés pour nous. Ce sont de véritables banquets de grâce : nous pouvons assister au saint sacrifice de la messe, communier, nous confesser... Combien de personnes voudraient profiter des grâces que je reçois tous les jours ! Avec une petite partie de ce que je reçois, elles seraient satisfaites. Souvent, je ne profite pas de ces grâces, je ne leur accorde pas leur valeur réelle ou je ne les fais pas fructifier pour mon bien et le bien de ceux qui m’entourent. « On demandera beaucoup à qui l’on a beaucoup donné, et on exigera davantage de celui à qui l’on a beaucoup confié. »( Luc 12,48) Est-ce que je perçois les miracles que Dieu opère tous les jours dans ma vie ? Est-ce que je lui en rends grâce ?

Dialogue avec le Christ Parfois, Jésus, tes chemins semblent bien difficiles. Mais tu es le Seigneur. Tu es la bonté même. Tu es miséricordieux, et ainsi tout ce que tu fais, tu le fais par amour. Seigneur, je suis tenté de me rebeller quand ma foi est éprouvée. Accorde-moi la grâce d’être aussi humble que cette femme de grande foi et ne jamais douter de toi.

Résolution Je demanderai avec humilité et avec confiance au Seigneur de veiller sur ma famille, mes amis et sur toute l’Eglise.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales