Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 23 mars 2019 - Saint Victorien
Date : mercredi 7 avril 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Serait-ce moi, Seigneur ?

Saint Matthieu 26, 14-25

L’un des douze apôtres de Jésus, nommé Judas Iscariote, alla trouver les chefs des prêtres et leur dit : « Que voulez-vous me donner, si je vous le livre ? » Ils lui proposèrent trente pièces d’argent. Dès lors, Judas cherchait une occasion favorable pour le livrer. Le premier jour de la fête des pains sans levain, les disciples vinrent dire à Jésus : « Où veux-tu que nous fassions les préparatifs de ton repas pascal ? » Il leur dit : « Allez à la ville, chez un tel, et dites-lui : ’Le Maître te fait dire : Mon temps est proche ; c’est chez toi que je veux célébrer la Pâque avec mes disciples.’ » Les disciples firent ce que Jésus leur avait prescrit et ils préparèrent la Pâque. Le soir venu, Jésus se trouvait à table avec les Douze. Pendant le repas, il leur déclara : « Amen, je vous le dis : l’un de vous va me livrer. » Profondément attristés, ils se mirent à lui demander, l’un après l’autre : « Serait-ce moi, Seigneur ? » Il leur répondit : « Celui qui vient de se servir en même temps que moi, celui-là va me livrer. Le Fils de l’homme s’en va, comme il est écrit à son sujet ; mais malheureux l’homme par qui le Fils de l’homme est livré ! Il vaudrait mieux que cet homme-là ne soit pas né ! » Judas, celui qui le livrait, prit la parole : « Rabbi, serait-ce moi ? » Jésus lui répond : « C’est toi qui l’as dit ! »

Prière d’introduction Seigneur, l’heure approche. Demain nous commencerons le Triduum sacré de ta passion, ta mort et ta résurrection. Je sais que je ne suis pas un spectateur innocent. Mes péchés ont aidé à te clouer sur la croix. Je sais que tu es mort sur la croix pour me racheter du péché. Aide-moi à apprécier ce que tu as fait pour moi. Aide-moi dans cette méditation à me rendre compte de la façon dont j’ai collaboré à ta mort par mon péché. Souvent je pense faire le bien alors que c’est peut-être moi le traître.

Pétition Seigneur, montre-moi comment je t’ai trahi.

Réflexion

1. Trahi par un ami. Jésus est trahi par un ami, quelqu’un avec qui il a partagé son temps, sa confiance, son amour. Judas n’est pas un ennemi. Il n’est pas l’un des grands prêtres, il n’est pas un soldat romain. Il est un ami intime, appelé par son nom, à qui Jésus a confié une mission apostolique. Cette trahison n’est-elle pas tellement plus douloureuse en raison de cette amitié ? Et, moi, je me considère un ami du Christ. Est-ce que je ne suis pas aussi capable de le trahir ? Mon amitié avec le Christ est quelque chose que je dois défendre et cultiver. Elle n’est pas immunisée contre la gangrène de l’orgueil et de l’égoïsme.

2. Serait-ce moi ? Que pensait Jésus pendant que chacun de ses disciples lui demandaient, "sûrement ce n’est pas moi, Seigneur ?" Jésus pensait-il mal d’eux ? Il connaissait chaque disciple intimement. Il connaissait leurs faiblesses et leurs imperfections. Il connaissait également leurs leur désir de faire le bien, d’être des disciples fidèles. N’ayons pas peur de nous poser la question, "serait-ce moi ? " Posons-la nous avec sincérité et humilité. Jésus connaît nos bonnes intentions. Sûrement il nous regarde avec bonté. Il sait le bien dont nous sommes capables et il désire ardemment notre salut.

3. Trente pièces d’argent. Judas accepte trente pièces d’argent des grands prêtres en échange de la livraison de Jésus. Jésus commente, " malheureux l’homme par qui le Fils de l’homme est livré ! Il vaudrait mieux que cet homme-là ne soit pas né !" Y a-t-il une commune mesure entre trente pièces d’argent et la malédiction éternelle ? Y a-t-il une comparaison entre trente pièces d’argent et la vie du Sauveur ? Pourquoi un calcul si inégal et tordu ? Ne soyons pas naïfs. Nous aussi sommes coupables de comparer l’incomparable. Ne laissons-nous pas parfois le scintillement de l’"argent" du monde, de nos passions ou de notre intérêt dicter nos choix ? Or, la vie avec le Christ est la valeur suprême qui doit guider toutes nos décisions.

Dialogue avec le Christ Seigneur, je sais que par le passé je t’ai trahi par mon péché. J’ai troqué ton amitié contre l’argent du monde. Aide-moi à m’en rendre compte et à ne pas permettre au raisonnement tordu de Judas d’infecter mon esprit. Je veux vivre ma vie sans jamais te trahir —ton amitié m’est trop précieuse. En me préparant à commencer le Triduum sacré, je viens à toi avec humilité et sincérité. Fais- moi savoir au delà de tout doute : "Est-ce moi, Seigneur ?"

Résolution Je ferai un sacrifice en réparation pour mes péchés passés.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire

» L’amour fidèle
» Serait-ce moi, Seigneur ?
» L’obscurité du péché
» Judas


Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales