Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 16 juin 2019 - Saint Jean-François Régis
Date : mercredi 19 mars 2008 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Judas

Saint Matthieu 26, 14-25

L’un des douze apôtres de Jésus, nommé Judas Iscariote, alla trouver les chefs des prêtres et leur dit : « Que voulez-vous me donner, si je vous le livre ? » Ils lui proposèrent trente pièces d’argent. Dès lors, Judas cherchait une occasion favorable pour le livrer. Le premier jour de la fête des pains sans levain, les disciples vinrent dire à Jésus : « Où veux-tu que nous fassions les préparatifs de ton repas pascal ? » 1 Il leur dit : « Allez à la ville, chez un tel, et dites-lui : ’Le Maître te fait dire : Mon temps est proche ; c’est chez toi que je veux célébrer la Pâque avec mes disciples.’ » Les disciples firent ce que Jésus leur avait prescrit et ils préparèrent la Pâque. Le soir venu, Jésus se trouvait à table avec les Douze. Pendant le repas, il leur déclara : « Amen, je vous le dis : l’un de vous va me livrer. » Profondément attristés, ils se mirent à lui demander, l’un après l’autre : « Serait-ce moi, Seigneur ? » Il leur répondit : « Celui qui vient de se servir en même temps que moi, celui-là va me livrer. Le Fils de l’homme s’en va, comme il est écrit à son sujet ; mais malheureux l’homme par qui le Fils de l’homme est livré ! Il vaudrait mieux que cet homme-là ne soit pas né ! » Judas, celui qui le livrait, prit la parole : « Rabbi, serait-ce moi ? » Jésus lui répond : « C’est toi qui l’as dit ! »

Prière d’introduction Père du ciel, aide-moi à méditer sur la trahison de ton fils par Judas. Je vois que Judas a été choisi par Jésus et avait la possibilité de devenir un bon apôtre. Mais il n’y est pas arrivé. Moi aussi j’ai la possibilité de suivre ton fils ou de le trahir, comme l’a fait Judas. Aide-moi à ne jamais trop me fier à ma propre force, mais à me placer entre tes mains.

Demande Seigneur Jésus, permets-moi de ressentir ton pardon et ton amour car je suis pécheur et que je te trahis par mes péchés.

Points de réflexion

1. Le traître. La trahison de Judas a souvent été décrite comme la quintessence du mal. Nous pensons souvent qu’il devait être différent ou pire que les autres apôtres. Pourtant, dans l’Evangile, durant la Cène, personne ne considère Judas comme un traître potentiel. Tous demandent : «  Est-ce que c’est moi ? » Il semble que de l’extérieur Judas n’ait pas été différent des autres. Oui, il est si facile de cacher nos intentions profondes et de paraître pieux et conforme à la norme. Mais Dieu connaît notre cœur. En quoi est-ce que je trahis Jésus dans ma vie de tous les jours ?

2. Qui est-ce vraiment ? Chaque apôtre se demande si c’est lui, s’il sera le traître. Pourquoi ? Parce qu’ils se connaissent bien. Ils savaient qu’ils pouvaient tous être faibles. Ils vivaient des moments dangereux. N’importe lequel d’entre eux pouvait être arrêté et interrogé sur le lieu où se trouvait Jésus. Leur propre vie pouvait être menacée. Pourraient-ils rester forts et sans défaillance dans de telles circonstances ? Il nous faut être honnêtes avec nous-mêmes et reconnaître que nous pouvons cacher en nous la possibilité de trahir. C’est pourquoi nous devons nous tourner vers Dieu et renouveler notre amour envers lui tous les jours.

3. Est-ce moi, Rabbi ? Judas n’a pas toujours été mauvais. Il est devenu mauvais. Judas a dû venir vers Jésus avec un réel désir de croire et de le suivre ; autrement Jésus ne l’aurait pas accepté. Judas avait la vocation d’être apôtre et aurait pu l’être autant que ses condisciples. Mais sa résolution de se transformer s’est affaiblie. A un certain moment il s’est arrêté de travailler sur sa relation au Christ, sur son amour pour lui. Après le Discours sur le Pain de Vie ( Jn. 6) beaucoup se sentirent secoués par les paroles de Jésus, y compris ses disciples. Peut-être est-ce le moment où la foi de Judas disparut ? Qu’il ne soit pas parti, qu’il ait continué comme l’un des Douze, voilà où débuta sa trahison. Comme le temps passait la présence de Jésus lui devint insupportable puisqu’il ne l’aimait plus. Est-ce que je ne fais que tolérer Jésus dans ma vie, ou bien est-ce que je l’aime vraiment ? Que puis-je faire pour faire grandir notre amitié ?

Dialogue avec le Christ Il est clair, ô mon Jésus, que si l’un de ceux que tu as choisi, l’un des Douze, a pu te trahir après avoir vécu trois ans avec toi, en voyant tes miracles, en entendant tes paroles, il est sûr que personne ne peut se considérer incapable de trahison. Je t’ai souvent trahi par mes péchés. Oui, sans qu’ils soient aussi flagrants et graves que celui de Judas, je te trahis quand je permets au respect humain de m’empêcher de proclamer que je suis à toi ; quand j’entends des critiques contre toi et ton Église sans prendre votre défense. Que ta passion renforce mes convictions !

Résolution Aujourd’hui je témoignerai de ma foi face à une personne au moins et je ne trahirai le Christ en rien.



RC-SPIP-NUM:3064

Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire

» L’amour fidèle
» Serait-ce moi, Seigneur ?
» L’obscurité du péché
» Judas


Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales