Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 19 mars 2019 - Saint Joseph
Date : mercredi 23 mars 2005 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

L’obscurité du péché

Matthieu 26, 14-25

L’un des douze apôtres de Jésus, nommé Judas Iscariote, alla trouver les chefs des prêtres et leur dit : « Que voulez-vous me donner, si je vous le livre ? » Ils lui proposèrent trente pièces d’argent. Dès lors, Judas cherchait une occasion favorable pour le livrer. Le premier jour de la fête des pains sans levain, les disciples vinrent dire à Jésus : « Où veux-tu que nous fassions les préparatifs de ton repas pascal ? » 1 Il leur dit : « Allez à la ville, chez un tel, et dites-lui : ’Le Maître te fait dire : Mon temps est proche ; c’est chez toi que je veux célébrer la Pâque avec mes disciples.’ » Les disciples firent ce que Jésus leur avait prescrit et ils préparèrent la Pâque. Le soir venu, Jésus se trouvait à table avec les Douze. Pendant le repas, il leur déclara : « Amen, je vous le dis : l’un de vous va me livrer. » Profondément attristés, ils se mirent à lui demander, l’un après l’autre : « Serait-ce moi, Seigneur ? » Il leur répondit : « Celui qui vient de se servir en même temps que moi, celui-là va me livrer. Le Fils de l’homme s’en va, comme il est écrit à son sujet ; mais malheureux l’homme par qui le Fils de l’homme est livré ! Il vaudrait mieux que cet homme-là ne soit pas né ! » Judas, celui qui le livrait, prit la parole : « Rabbi, serait-ce moi ? » Jésus lui répond : « C’est toi qui l’as dit ! »

Prière d’introduction O bon Jésus, tu m’invites aujourd’hui à méditer sur le péché, toujours une trahison de ton amour. Aide-moi à reconnaître le mal de sorte que je puisse comprendre plus profondément la grandeur de ton amour. Que le mystère du mal m’amène à une plus grande confiance en le mystère de ton amour.

Pétition Seigneur, aide-moi à reconnaître le péché dans ma vie afin d’apprécier à leur juste valeur ton amour et ton amitié compatissants.

Points de réflexion

1. « Je veux célébrer la Pâque. » Jésus est venu pour vaincre le péché. Pendant la Semaine Sainte nous revivons le drame du aboutissement de la mission de Jésus. Pour les juifs, pâques commémore leur exode d’Egypte et leur délivrance de l’esclavage. Jésus, lui, est venu célébrer la nouvelle pâque par laquelle il donnerait à chaque personne la possibilité d’être délivré du péché. Dans les mots - "je célébrerai la pâque", sa détermination pleine d’amour éclaire l’obscurité du péché, de la trahison et de la fourberie. Que l’Esprit Saint nous aide à apprécier pleinement l’amour du Christ.

2. « Serait-ce moi, Seigneur ? » La possibilité de rachat offerte par Jésus à chacun d’entre nous devient une réalité seulement si nous l’acceptons librement. Judas était libre de reconnaître son intention de trahir le Christ et de repentir : mais il ne l’a pas fait. La peur, le rationalisme et l’autosuffisance lui en ont empêché. Il a décidé de vendre le Seigneur pour trente pièces d’argent. Ce sont les mêmes sentiments égocentriques qui nous empêchent d’accepter humblement nos fautes et de demander pardon. Que Dieu nous donne la force de confronter nos péchés avec honnêteté.

3. « C’est toi qui l’as dit ! » Jésus n’est pas venu pour condamner, mais pour sauver. Il a certainement voulu que Judas découvre le salut. Il lui tend la main de multiples manières : une invitation à participer à la dernière Cène, un avertissement sévère au sujet de ceux qui trahiraient le Fils de l’Homme, le baiser d’un ami dans le jardin de Gethsémani. Jésus ne ferme jamais la porte du salut à Judas. Plutôt, Judas se condamne avec ses propres paroles et ses propres actions. Il en est exactement de même pour nous. Jésus ne retirera jamais notre liberté et il ne nous imposera pas son salut.

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, notre monde est marqué par le péché, la trahison et le mal. Mais, tu m’as révélé la vérité de l’évangile, la vérité de l’amour. Aide-moi à choisir librement ce qui est bien. J’ai confiance en toi pour me guider sur le chemin étroit. Donne-moi la force de te suivre malgré mon orgueil et mon égoïsme.

Résolution Aujourd’hui je promets de faire un examen de conscience de cinq minutes et je prends la ferme résolution de me confesser avant Pâques si je ne l’ai pas encore fait pendant le Carême.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire

» L’amour fidèle
» Serait-ce moi, Seigneur ?
» L’obscurité du péché
» Judas


Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales