Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 1er juillet 2022 - Saint Thierry
Date : jeudi 7 juillet 2005 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

De bonnes oeuvres, de bonnes paroles et parfois aussi de la poussière

Matthieu 10,7-15

Jésus disait aux douze Apôtres : « Sur votre route, proclamez que le Royaume des cieux est tout proche. Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement : donnez gratuitement. Ne vous procurez ni or ni argent, ni petite monnaie pour en garder sur vous ; ni sac pour la route, ni tunique de rechange, ni sandales, ni bâton. Car le travailleur mérite sa nourriture. Dans chaque ville ou village où vous entrerez, informez-vous pour savoir qui est digne de vous accueillir, et restez chez lui jusqu’à votre départ. En entrant dans la maison, saluez ceux qui l’habitent. Si cette maison en est digne, que votre paix vienne sur elle. Si elle n’en est pas digne, que votre paix retourne vers vous. Si l’on refuse de vous accueillir et d’écouter vos paroles, sortez de cette maison ou de cette ville, en secouant la poussière de vos pieds. Amen, je vous le dis : au jour du Jugement, le pays de Sodome et de Gomorrhe sera traité moins sévèrement que cette ville. »

Prière d’introduction Seigneur, le jour tombera vite et les moments que je peux passer avec toi sont peu nombreux. Aide-moi à ce qu’ils soient utiles. Aide-moi à grandir dans la foi, l’espérance et la charité. Crée en moi un coeur qui soit plus fidèle et courageux, un coeur plein de zèle comme le tien, un coeur qui se consume pour toi et les intérêts de ton Royaume. Qu’y a-t-il d’autre pour moi dans cette vie ? Qu’est-ce qui pourrait m’intéresser davantage ? Si je t’appartiens, qui d’autre pourrait m’attirer ? A qui irais-je sinon à toi, toi qui as les paroles de la vie éternelle ? Qui pourrait me séparer de ton amour ?

Demande Seigneur, remplis-moi du zèle de ton propre coeur.

Points de réflexion

1. Ses apôtres s’étant réunis autour de lui, le Christ commença à les instruire de leur mission. Dans ce passage de l’Evangile, ils reçoivent leur « feuille de route » du Christ lui-même. Quel honneur ! Cette « feuille de route » est celle que nous suivons nous aussi. Nous avons aussi été appelés par lui à une vie de sainteté et d’apostolat. Chaque jour, nous recevons notre programme, un plan pour notre journée et pour nos vies. Quel honneur d’être appelés à suivre un tel Roi ! Quel honneur d’être formellement appelés chaque jour à ses côtés pour notre méditation. C’est l’heure du Roi ! Il a besoin de ces moments pour nous aider, pour nous stimuler, pour nous bénir pendant que nous avançons dans la construction de son Royaume d’amour et de sainteté. Comment oserions-nous prendre ce temps à la légère ? Comment pouvons-nous être distraits ? Comment pouvons-nous ne pas être enflammés de zèle pour les âmes après avoir reçu tant de grâces, des grâces qui ont été réservées de toute éternité pour ces moments de prière ? Comment pouvons-nous ne pas être exaltés à la pensée qu’il nous est donné un rôle dans cette mission du salut des âmes ? Seigneur Jésus, embrase mon coeur du zèle de ton coeur. Que par moi s’embrase le monde !

2. Et quelles recommandations Jésus a-t-il données à ses apôtres ? Proclamez la Bonne Nouvelle, accomplissez de bonnes actions, offrez de bonnes paroles. Voilà ce qu’il a fait ! Il allait en faisant du bien. D’abord, pour proclamer la Bonne Nouvelle que le Royaume est à nos portes ! Jésus-Christ a été oint pour cela « parce qu’il m’a conféré l’onction pour annoncer la Bonne Nouvelle aux pauvres »(Luc 4:18) Puis, d’accomplir de bonnes oeuvres : »... soignez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. ». Et c’est ce qu’il faisait lui-même. On disait de lui : « Il a bien fait toutes choses ; il fait entendre les sourds et parler les muets. »(Marc 7:37) Finalement, offrir de bonnes paroles, des paroles de consolation, d’encouragement, des paroles de paix. « En entrant dans une maison, saluez-la ; si cette maison en est digne, que votre paix vienne sur elle, mais si elle n’en est pas digne, que votre paix revienne à vous. » Ceux que je croise seraient-ils enclins à dire que je ne fais que du bien et que de ma bouche ne sortent que des paroles de paix ?

3. Ce qui nous fait apôtre c’est notre coeur ! C’est le coeur qui donne du zèle aux âmes. Ce zèle donne une énergie qui ne se consume pas, un amour qui n’est jamais comblé, il nous oblige à chasser souvent la poussière le long du chemin de notre apostolat. Imaginons les apôtres marchant de ville en ville, de maison en maison, les pieds poussiéreux. Quelques fois ils étaient bien reçus, peut-être même leur lavait-on les pieds. D’autres fois, ils étaient repoussés et ils n’avaient qu’à quitter la maison et la ville et secouer la poussière de leurs pieds. Mais rien ne les arrêtait, consumés par l’ardeur d’apporter aux âmes l’annonce du Royaume. Il en fut ainsi. Les apôtres partirent, ne craignant rien mais convaincus qu’ils répondaient, pour ainsi dire, à une sommation, prêts à rencontrer le succès ou le rejet. Voilà l’attitude d’un apôtre. Est-ce la mienne ?

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, je voudrais tant être un apôtre. Mais qu’est-ce que j’attends ? Tu as pris le temps de parler aux premiers apôtres et tu prends encore le temps de me parler dans la prière, la méditation que je fais avec toi chaque jour. Pourquoi est-ce que j’hésiterais ? Remplis-moi de ce zèle sans frein pour les âmes pour que je les conduise vers toi, et toi vers elles. Si toutes les âmes pouvaient te connaître, elles t’aimeraient et marcheraient en paix vers l’éternité. Si je suis fidèle à ton appel d’apostolat, je toucherai les âmes que tu as bien voulu, de toute éternité, mettre sur mon chemin et elles t’aimeront. Ensemble, nous ferons de ce monde un paradis : la civilisation de l’amour. Seigneur, fais de moi un apôtre zélé de ton Royaume.

Résolution Me souvenant que je suis un apôtre de Jésus-Christ, je ferai aujourd’hui, bien consciemment, une bonne oeuvre et par un geste ou une parole je rappellerai à quelqu’un que le Christ est présent en lui.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales