Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 19 mai 2019 - Saint Pierre-Célestin
Date : samedi 12 juillet 2003 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Le serviteur n’est pas plus grand que le maître

Saint Matthieu 10, 24-33

"Le disciple n’est pas plus que le maître, ni le serviteur plus que son seigneur. Il suffit au disciple d’être traité comme son maître, et au serviteur comme son seigneur. S’ils ont appelé le maître de la maison Béelzébul, à combien plus forte raison appelleront-ils ainsi les gens de sa maison ! Ne les craignez donc point ; car il n’y a rien de caché qui ne doive être découvert, ni de secret qui ne doive être connu.
Ce que je vous dis dans les ténèbres, dites-le en plein jour ; et ce qui vous est dit à l’oreille, prêchez-le sur les toits. Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l’âme ; craignez plutôt celui qui peut faire périr l’âme et le corps dans la géhenne. Ne vend-on pas deux passereaux pour un sou ? Cependant, il n’en tombe pas un à terre sans la volonté de votre Père. Et même les cheveux de votre tête sont tous comptés. Ne craignez donc point : vous valez plus que beaucoup de passereaux. C’est pourquoi, quiconque me confessera devant les hommes, je le confesserai aussi devant mon Père qui est dans les cieux ; mais quiconque me reniera devant les hommes, je le renierai aussi devant mon Père qui est dans les cieux."

Réflexion

1. L’homme a tendance à comparer des réalités en les opposant. C’est ainsi que nous avons l’habitude d’opposer le corps à l’âme. De même, il arrive que nous sublimions l’âme en méprisant le corps. Cette façon de voir les choses est une erreur et elle ne s’inscrit pas dans la doctrine de Jésus-Christ. Face à cette tendance si humaine, Jésus nous dit : " Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l’âme ".
Aujourd’hui comme hier, beaucoup de personnes s’inquiètent de ce qui est matériel et oublient le spirituel. La tendance contraire existe aussi : des personnes ferventes et très religieuses qui oublient qu’elles vivent dans le monde.

2. Le Christ nous rappelle que le véritable danger est de négliger l’un ou l’autre : le corps ou l’esprit. Par conséquent, le défi authentique est de cultiver les deux éléments à la fois : matériel et spirituel. Jésus-Christ l’exprime parfaitement par sa résurrection. Son triomphe ne fut pas uniquement spirituel, son corps aussi a ressuscité et Il est désormais glorieux dans le ciel. Il ne pouvait pas être autrement car c’est par son corps que sa personne divine a racheté l’humanité. Aussi le véritable chrétien saura que le don le plus important qu’il a reçu est son âme et il cherchera son salut, mais il doit également prendre soin de sa santé et de son corps afin qu’il soit toujours dans de bonnes conditions pour aider l’esprit à faire de lui une personne sainte.

Prière

Seigneur Jésus, je sais que mon corps est le temple de ton Esprit. Apprends-moi à en prendre soin, à le respecter pour qu’il soit un écrin digne pour abriter mon âme et ta divine présence en moi.

Résolution

Prendre un moment pour rendre grâce à Dieu de nous avoir créés, corps et âme.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales