Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 21 juin 2022 - Saint Louis de Gonzague
Date : lundi 17 juillet 2006 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Qui aimes-tu vraiment ?

Saint Matthieu 10, 34 à 11, 1

Jésus disait aux douze Apôtres : « Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre : je ne suis pas venu apporter la paix, mais le glaive. Oui, je suis venu séparer l’homme de son père, la fille de sa mère, la belle-fille de sa belle-mère : on aura pour ennemis les gens de sa propre maison. Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi ; celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n’est pas digne de moi ; celui qui ne prend pas sa croix et ne me suit pas n’est pas digne de moi. Qui veut garder sa vie pour soi la perdra ; qui perdra sa vie à cause de moi la gardera. Qui vous accueille m’accueille ; et qui m’accueille accueille Celui qui m’a envoyé. Qui accueille un prophète en sa qualité de prophète recevra une récompense de prophète ; qui accueille un homme juste en sa qualité d’homme juste recevra une récompense d’homme juste. Et celui qui donnera à boire, même un simple verre d’eau fraîche, à l’un de ces petits en sa qualité de disciple, amen, je vous le dis : il ne perdra pas sa récompense. » Jésus acheva ainsi de donner ses instructions aux douze disciples, puis il partit de là pour enseigner et prêcher dans les villes du pays.

Prière d’introduction Seigneur Jésus, je voudrai faire grandir ma foi, mon espérance, et mon amour pour toi. Il y a tant de choses dans le monde qui vont à l’encontre de ma foi, mon espérance, et mon amour. Il y a tant de faux dieux qui réclament mon hommage. Je sais que ces idoles sont des attraits vides sans lendemain et ne méritent pas mon amour, pourtant je suis tellement tenté de les suivre. Je t’invite à diriger ma vie dans tous ses aspects et à être mon Seigneur et mon Maître pour toujours.

Demande Seigneur, montre-moi ton visage pendant cette méditation de sorte que je ne succombe pas au monde et à ses plaisirs passagers.

Points de réflexion

1. Aimer le Christ plus que notre propre famille. Il s’agit là d’un des récits de l’évangile le plus difficile à méditer. Ces passages nous forcent à être totalement honnêtes avec nous-mêmes. Ils nous aident à mesurer objectivement notre amour pour le Christ. Il est légitime d’aimer notre famille. Jésus veut affirmer que l’amour familial est fort, noble et vrai, mais que notre amour pour Dieu doit être encore plus profond que l’amour que nous avons pour notre famille. Nous devons aimer Dieu par-dessus tout, c’est-à-dire plus que nos parents, nos enfants, et nos petits-enfants. Nous pourrions être tentés de penser, "qui est Jésus pour nous demander cela ?"

2. Aimer le Christ plus que le confort et la facilité. En poursuivant notre méditation, nous voyons que Jésus demande encore plus de nous. Non seulement exige-t-il notre amour le plus grand et le plus tendre, mais il demande également que nous l’aimions davantage que nos plus chers désirs de bien-être et de bonheur. Il dit que si nous ne prenons pas notre croix chaque jour pour le suivre nous ne sommes pas dignes de lui. En ce monde d’aromathérapie, de confort, et de slogans innombrables, d’anti-douleurs de toute sorte, Jésus nous rappelle qu’il a souffert le premier et que sa douleur est rédemptrice. Quand nous souffrons avec lui notre douleur devient rédemptrice aussi. Saint Paul nous dit : Si vous souffrez parce que telle est la volonté de Dieu, persévérez dans le bien et remettez vos âmes au Créateur : lui est fidèle. (1Pierre 4,19)

3. Aimer le Christ plus que notre propre vie. Le sommet du message du Christ se trouve ici. Notre vie nous est si précieuse, et nous comptons bien la préserver. Pourtant Jésus nous invite à perdre notre vie afin de la garder vraiment. C’est-à-dire, nous devons aimer Jésus davantage que nous nous aimons. Jésus doit passer premier, avant notre santé et notre existence même. "Qui est Jésus à nous demander tant ?" Il est la deuxième personne de la Sainte Trinité, il est le Fils de Dieu, il est Dieu-avec-nous. Il mérite tout notre amour et tout notre respect. Il nous a donné la vie et tout ce qu’il y a de bien en elle. Il a des droits souverains sur nous et sur notre existence.

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, il est tout à fait normal de t’aimer pardessus toutes choses. Je dois t’aimer plus que ma famille, plus que le confort et la facilité, plus que ma propre vie. Cet appel à l’amour véritable est difficile et coûteux, mais je désire ardemment t’aimer de tout mon coeur et de toute mon âme. La force et la générosité nécessaires à un tel amour ne peut venir que de toi : accorde-moi, Seigneur, d’aimer sans compter.

Résolution Je passerai du temps avec Jésus dans le Saint Sacrement cette semaine.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales