Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 16 janvier 2019 - Saint Honorat
Date : lundi 21 août 2006 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

L’amour absolu

Saint Matthieu 19, 16-22

Un jeune homme s’approcha de Jésus et lui dit : « Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle ? » Jésus lui dit : « Pourquoi m’interroges-tu sur ce qui est bon ? Il n’y a qu’un seul être qui soit bon ! Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements. -Lesquels ? » lui dit-il. Jésus reprit : « Tu ne commettras pas de meurtre. Tu ne commettras pas d’adultère. Tu ne commettras pas de vol. Tu ne porteras pas de faux témoignage. Honore ton père et ta mère. Et aussi : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » Le jeune homme lui dit : « Tout cela, je l’ai observé : que me manque-t-il encore ? » Jésus lui répondit : « Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux. Puis viens, suis-moi. » A ces mots, le jeune homme s’en alla tout triste, car il avait de grands biens.

Prière d’introduction Père Céleste, tu m’as créé pour te connaître, t’aimer et te servir. C’est mon désir, avec ta grâce et ta miséricorde, de te posséder dans la vie à venir. Je t’offre aujourd’hui dans ma prière mon cœur, mon esprit et mon âme. Utilise-moi comme tu veux pour que je puisse mieux te servir et me préparer, avec ceux que tu m’as confiés, à la vie éternelle.

Demande Seigneur, donne-moi aujourd’hui la grâce de connaître clairement ta volonté, et la force de l’accomplir.

Points de réflexion

1. Il s’approcha de lui. Le Christ connaît toutes nos pensées, nos intentions et nos désirs. Rien ne lui échappe. Son amour est révélé par la liberté qu’Il nous laisse de choisir ce que nous voulons penser et comment nous voulons vivre. Le jeune homme de l’évangile aborde Jésus librement. Il est clair qu’il désire le ciel et n’est pas satisfait de sa vie actuelle. Il sait dans son cœur qu’il lui manque quelque chose et il sait que Jésus est celui qui peut l’emmener vers ce bonheur. « C’est moi la porte ; si quelqu’un entre par moi il sera sauvé : il pourra aller et venir et trouver de quoi paître. Le voleur ne vient que pour dérober, pour égorger, pour détruire. Moi je suis venu pour qu’on ait la vie et qu’on soit dans l’abondance. Je suis le bon berger. » (Jn. 10, 9-11)

2. Franchir la porte. Quand nous franchissons la porte du berger nous ressentons la joie sur les verts pâturages de l’amitié divine et de la grâce. Accepter de suivre le Christ apporte sa joie et nous permet de commencer à sentir le ciel sur la terre. Comme je suis prêt à franchir cette porte ! Pourtant, accepter l’appel du Christ signifie également accepter la croix. Le jeune homme dans l’évangile voit les conséquences
d’être un disciple du Christ. Jésus l’appelle à une vie de perfection. Suivre le Christ comblera le vide de son cœur et gagnera pour lui le don de la vie éternelle. Mais il n’est pas généreux. Son amour est conditionné par son refus de faire les sacrifices nécessaires pour le Christ.

3. Ecoute, apprends et aime. Le Christ nous a donné l’Evangile pour le connaître, l’aimer et l’imiter. Dans l’évangile d’aujourd’hui nous sommes en face de la réalité d’être disciple. C’est-à-dire que nous devons être prêt non seulement à jouir des bénéfices de l’amitié - connaissance, compréhension, paix, joie, etc. - mais aussi à l’aimer sans condition quel qu’en soit le prix. Le Christ nous a toujours donné son exemple d’amour inconditionnel. Il n’y a rien qu’il n’ait donné pour notre salut. Il nous demande seulement de l’aimer en retour.

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, je veux te suivre aujourd’hui, plus que jamais. Je ne veux pas te laisser seul. Je veux être ton disciple, d’un amour inconditionnel, en t’accompagnant par les joies et les souffrances de chaque jour. Je ne te demande que d’être patient avec moi et de me donner la grâce d’être fidèle. Ma vie est à toi, utilise-moi comme tu le veux pour le salut des âmes et pour ta plus grande gloire.

Résolution Je ferai un sacrifice spécial aujourd’hui pour les jeunes qui réfléchissent sur leur vocation à la prêtrise ou à la vie consacrée.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales