Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 16 janvier 2019 - Saint Honorat
Date : vendredi 19 septembre 2003 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Les Saintes Femmes

Saint Luc 8, 1-3

Jésus passait à travers villes et villages en, proclamant la Bonne Nouvelle du règne de Dieu. Les Douze étaient avec lui et quelques femmes qui avaient été guéries d’esprits mauvais et de maladies : Marie, dite de Magdala, de laquelle étaient sortis sept démons, Jeanne, femme de Chuza, intendant d’Hérode, Susanne, et plusieurs autres, qui l’assistaient de leurs biens.

Réflexion

1. Jésus est venu pour tous. L’histoire de la Samaritaine (Jean, 4) raconte la surprise des disciples quand ils reviennent de la ville et trouvent Jésus assis au bord du puits en conversation avec une femme. Les rabbis de l’époque ne se le seraient pas permis. Une conversation en publique avec une femme était impensable à l’époque. Jésus s’est montré très libre. Il a montré par-là que les femmes -tout comme les hommes- sont appelées à la sainteté. Elles aussi ont leur part dans la mission d’évangélisation de l’Eglise. L’évangile s’adresse à TOUT LE MONDE, ce qui signifie que nous devons TOUS y participer. La mission n’est pas réservée à quelques « professionnels ». Le Seigneur m’appelle, mais ai-je la générosité d’y répondre ?

2. Marie Madeleine. Comme nous avons besoin de cette icône de la puissance de la grâce de Dieu ! Sept était considéré comme le chiffre de la perfection. Pour avoir sept démons expulsés, Marie Madeleine était certainement « parfaitement mauvaise ». Mais c’est elle que le Seigneur a choisi pour apporter la nouvelle de sa résurrection aux disciples. Des peintres célèbres l’ont peinte, jetant de côté ses bijoux et la parure coûteuse de sa mauvaise vie, complètement dégoûtée des plaisirs du monde, touchant le cœur de Dieu par ses larmes de pénitente. Marie Madeleine symbolise combien notre acharnement aveugle à chercher notre épanouissement loin de Dieu laisse nos âmes vides. Supplions Dieu d’enlever de notre esprit les séductions du monde, et de nous garder sur le chemin qui mène au ciel.

3. Jeanne, femme de l’intendant d’Hérode. Pour quoi saint Luc mentionne-t-il le fait que Jeanne était la femme de l’intendant d’Hérode ? Peut être voulait-il illustrer le fait que l’enseignement de Jésus attire non seulement les pauvres, mais aussi les riches et les puissants. Ou peut-être voulait-il nous faire comprendre que chacun d’entre nous a sa propre vocation. Hérode était un méchant, sans doute son intendant n’était pas non plus un modèle de vertu. Jeanne devrait-elle être privée de sa part de la mission évangélique à cause de son mari ? Bien sûr que non ! Est-ce que cela était facile pour Jeanne ? Nous ne le savons pas. Mais il est certain que, à la fin, notre appel à suivre le Seigneur est un appel personnel et nous ne pouvons pas accuser nos relations les plus proches de nous empêcher d’y répondre.

Prière

Seigneur, je suis impressionné par la puissance de ta grâce. Augmente le nombre de convertis dans ton Eglise, pour que le monde voie que tu es encore vivant parmi nous !

Résolution

Remercier le Seigneur pour son pardon.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales