Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 9 décembre 2019 - Saint Pierre Fourier
Date : jeudi 8 avril 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Le lavement des pieds

Saint Jean 13, 1-15

Avant la fête de la Pâque, sachant que l’heure était venue pour lui de passer de ce monde à son Père, Jésus, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’au bout. Au cours du repas, alors que le démon a déjà inspiré à Judas Iscariote, fils de Simon, l’intention de le livrer, Jésus, sachant que le Père a tout remis entre ses mains, qu’il est venu de Dieu et qu’il retourne à Dieu, se lève de table, quitte son vêtement, et prend un linge qu’il se noue à la ceinture ; puis il verse de l’eau dans un bassin, il se met à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge qu’il avait à la ceinture. Il arrive ainsi devant Simon-Pierre. Et Pierre lui dit : « Toi, Seigneur, tu veux me laver les pieds ! » Jésus lui déclara : « Ce que je veux faire, tu ne le sais pas maintenant ; plus tard tu comprendras. » Pierre lui dit : « Tu ne me laveras pas les pieds ; non, jamais ! » Jésus lui répondit : « Si je ne te lave pas, tu n’auras point de part avec moi. » Simon-Pierre lui dit : « Alors, Seigneur, pas seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête ! » Jésus lui dit : « Quand on vient de prendre un bain, on n’a pas besoin de se laver : on est pur tout entier. Vous-mêmes, vous êtes purs, ... mais non pas tous. » Il savait bien qui allait le livrer ; et c’est pourquoi il disait : « Vous n’êtes pas tous purs. » Après leur avoir lavé les pieds, il reprit son vêtement et se remit à table. Il leur dit alors : « Comprenez-vous ce que je viens de faire ? Vous m’appelez ’Maître’ et ’Seigneur’, et vous avez raison, car vraiment je le suis. Si donc moi, le Seigneur et le Maître, je vous ai lavé les pieds, vous aussi vous devez vous laver les pieds les uns aux autres. C’est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez, vous aussi, comme j’ai fait pour vous. »

Prière d’introduction Seigneur, la fin approche. Dans quelques heures ta passion va commencer. Je viens près de toi dans la prière car je veux être près de toi pendant toute ton épreuve. Aide-moi à être attentif à chacune de tes paroles et à chacune de tes actions. Je sais qu’il y a beaucoup de choses que tu veux me dire, et je ne veux pas être distrait ou préoccupé par autre chose. Montre-toi à mon âme. Enseigne-moi tes leçons de vie.

Pétition Seigneur, aide-moi à mettre en pratique ta leçon de charité.

Réflexion

1. « Toi, Seigneur, tu veux me laver les pieds ! » Jésus est sur le point de commencer l’épreuve de sa passion. Il est sur le point de quitter ses disciples et de les laisser à leurs propres initiatives. Il est sûrement accablé de sentiments douloureux. Il y a encore tant de choses qu’il aimerait leur dire et leur enseigner. Il sait à quel point ses disciples n’ont pas compris la mission qu’il leur a confiée, et le désir de rester avec eux, de parler avec eux, de les guider, de les aider envahit son coeur. Mais, il sait qu’il ne reste plus de temps pour tout leur dire. Aussi il leur donne un enseignement qui récapitule tous ses enseignements précédents : celui de la charité. Jésus se met à laver les pieds de ses disciples.

2. « Plus tard tu comprendras. » Quand Jésus arrive à Pierre, celui-ci proteste, "tu ne me laveras jamais les pieds." Pierre ne comprend pas ce que fait Jésus. Il ne saisit pas son exemple de charité. Néanmoins Jésus n’est pas attristé. Il sait qu’avec le temps il comprendra. Par la suite, combien de fois Pierre a-t-il médité sur ce moment de la dernière Cène quand Jésus s’est mis à genoux devant lui pour lui laver humblement les pieds ? Et chaque fois que Pierre a médité sur cette scène, sans doute comprenait-il un peu plus, un peu plus profondément, cette exquise leçon de charité. Peut-être avons-nous du mal à comprendre le mystère de la passion et de la mort de notre Seigneur. Cela ne doit pas nous étonner. Continuons à méditer sur ces mystères sacrés afin de comprendre de mieux en mieux leur signification profonde.

3. Suivre son exemple. Jésus nous a montré de manière pratique et très concrète ce qu’il veut que nous fassions : aller jusqu’à nous humilier au service de ceux qui nous entourent. Pourtant, le geste de Jésus est bien plus qu’un simple acte extérieur. Ce geste de charité est motivé par une charité intérieure, un amour désintéressé, qui se traduit par un grand désir de servir. En agissant ainsi, Jésus n’avait aucune réticence, il ne l’a pas fait à contrecoeur ou avec répugnance. C’était le déversement d’un don de soi sincère. Veillons à mettre en pratique non seulement ce modèle d’acte extérieur mais également à cultiver les dispositions intérieures du Christ qui étaient à la racine de cet acte.

Dialogue avec le Christ Seigneur, ta passion entière était un acte héroïque d’amour pour moi et pour toute l’humanité. Ne me laisse pas demeurer indifférent à ton amour. Ne me laisse pas prendre à la légère ta leçon de charité. Je sais que je ne la comprends pas entièrement mais je suis confiant que si j’essaye de la pratiquer avec sincérité, tu m’enseigneras tout ce que je dois savoir. Donne-moi la grâce de suivre ton exemple non seulement de manière extérieure mais également avec une disposition intérieure à la charité.

Résolution Ce soir, je ferai un temps d’adoration pour remercier le Seigneur pour la leçon de charité qu’il m’a donnée.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales