Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 29 juin 2022 - Saint Pierre et Saint Paul
Date : samedi 15 mai 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Le combat

Saint Jean 15, 18-21

A l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « Si le monde a de la haine contre vous, sachez qu’il en a eu d’abord contre moi. Si vous apparteniez au monde, le monde vous aimerait, car vous seriez à lui. Mais vous n’appartenez pas au monde, puisque je vous ai choisis en vous prenant dans le monde ; voilà pourquoi le monde a de la haine contre vous. Rappelez-vous la parole que je vous ai dite : Le serviteur n’est pas plus grand que son maître. Si l’on m’a persécuté, on vous persécutera, vous aussi. Si l’on a observé ma parole, on observera aussi la vôtre. Les gens vous traiteront ainsi à cause de moi, parce qu’ils ne connaissent pas celui qui m’a envoyé. »

Prière d’introduction Seigneur Jésus, rien n’est plus urgent que ces minutes précieuses que je vais passer avec toi. Aide-moi à rejeter toute distraction afin de me concentrer entièrement sur les lumières que tu m’enverras.

Pétition Accorde-moi, Seigneur, la persévérance spirituelle pour étendre ton Royaume.

Réflexion

1. “Il nous a choisis avant la création du monde.. . ” (Eph. 1, 4). En tant que chrétiens, nous avons hérités des racines spirituelles de notre mère, l’Eglise. Par notre nature humaine, nous appartenons au monde. Cependant, Jésus-Christ nous le dit clairement : nous appartenons à quelque chose qui dépasse notre horizon. La grâce de Dieu nous élève à un ordre supérieur, c’est pourquoi Jésus nous dit : « vous n’appartenez pas au monde. » Le monde peut nous détester, mais il a également besoin de nous. Dieu a tant aimé le monde qu’il a envoyé son Fils unique— et c’est une réalité aujourd’hui aussi à travers son Eglise. Le monde nous déteste parce que nous témoignons d’un autre monde, infiniment plus grand. Mais il est également intrigué. Notre conviction profonde, notre foi toucheront les âmes. Elles remettront en question leurs propres valeurs et elles comprendront qu’elles sont appelées à quelque chose de plus haut et de plus grand.

2. « Voilà pourquoi le monde a de la haine contre vous. » Tous les jours, nous devons avoir présent à l’esprit que beaucoup de nos frères dans la foi livrent un combat continuel et souffrent à cause de leur foi, que ce soit par la persécution, les calomnies, et même parfois jusqu’au don de leur vie. Jésus nous a dit que nous tous nous souffririons à cause de son nom. Dans notre société occidentale, nous ne subissons pas de persécutions sanglantes. Mais nous devons faire face à une forme de persécution tout aussi mortelle. Nous pouvons facilement succomber au matérialisme et à l’hédonisme véhiculés par notre société moderne. Beaucoup de chrétiens ne supportent pas d’être « politiquement incorrect », d’être méprisés ou d’avoir à porter une étiquette de fanatique religieux parce qu’ils témoignent des vérités de la foi. Soyons réalistes : suivre le Christ nous demandera toujours un effort sur nous-mêmes : que notre vanité blessée par des critiques ne nous rende pas impatient et critique ; que par vanité, nous ne fuyions pas des occasions de témoigner de peur que l’on se moque de nous ; que notre paresse ne nous fasse pas succomber à la tentation d’une bonne sieste sur un divan confortable... Quelque soient nos luttes intérieures, nous devons rester attachés au Christ et nous rendre compte que les difficultés sont inévitables. Nous trouverons notre motivation dans notre amour pour le Christ et notre désir de sauver des âmes.

3. Nous ne pouvons pas témoigner de quelqu’un que nous ne connaissons pas. Nous ne pouvons pas porter témoignage si nous n’avons pas d’abord rencontré le Christ. Nous apprenons à connaître le Christ par la prière et par les sacrements. L’efficacité de notre témoignage dépendra de la profondeur de nos propres convictions, issues de notre union intime avec Jésus-Christ.
«  Je veux vous encourager à continuer à témoigner de Dieu et des valeurs qu’il représente dans ce monde qui se paganise et se dégrade. C’est précisément la tâche du catholique d’aujourd’hui : être le témoin du Christ par sa vie et ses paroles, en famille, dans le milieu social et le domaine professionnel. Etre comme l’âme du monde, c’est la belle consigne que vous donne l’Eglise devant le spectacle d’une société désacralisée, occupée seulement à se construire un paradis de confort et de biens de consommation, tournant le dos au Dieu vivant et transcendant et, de façon paradoxale, tournant le dos à l’homme, cet homme qu’on voudrait racheter, mais qu’en fait on opprime et manipule de bien des manières. » (Lettre du Père Martial Maciel, L.C. du 12 octobre 1969).

Dialogue avec le Christ Seigneur, le monde a besoin du message que tu nous as donné, mais combien de fois nous ne rencontrons que des portes fermées ou l’indifférence. Aide-moi à ne jamais être un obstacle à ta grâce, pour les âmes. Aide-moi à persévérer toujours avec joie et enthousiasme !

Résolution
Je chercherai une occasion pour parler de l’Eglise avec un ami et lui parlerai de mon amour pour elle.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales