Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 16 juillet 2019 - Notre Dame du Mont Carmel
Date : mercredi 21 mai 2003 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Sans moi vous ne pouvez rien faire

Saint Jean 15, 1-8

A l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « Je suis la vraie vigne, et mon Père est le vigneron. Tout sarment qui est en moi et qui ne porte pas de fruit, il le retranche ; et tout sarment qui porte du fruit, il l’émonde, afin qu’il porte encore plus de fruit. Déjà vous êtes purs, à cause de la parole que je vous ai annoncée. Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s’il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi.
Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors, comme le sarment, et il sèche ; puis on ramasse les sarments, on les jette au feu, et ils brûlent. Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé. Si vous portez beaucoup de fruit, c’est ainsi que mon Père sera glorifié, et que vous serez mes disciples. »

Réflexion

1. Jésus, doux et humble de cœur. L’orgueil divise toujours, alors que l’humilité unit. L’orgueil nous rend aveugle. Les juifs dans ce récit ont oublié que le privilège de naître au sein du Peuple Elu était un don immérité. L’humilité nous aide à mettre les choses dans une juste perspective et à vivre dans la vérité. Elle nous aide à ne pas donner trop de valeur à ce qui est en réalité purement extérieure, par exemple la façon de manger, de s’habiller et de parler. Elle nous aide à nous ouvrir à la manière d’être des autres au lieu d’essayer d’adapter les autres à notre propre façon d’être.

2. « Celui en qui je demeure porte beaucoup de fruit. » Nous voudrions voir dans les juifs de l’époque de Jésus des êtres méchants dont l’attitude déplorable est bien différente de la nôtre. Nous pensons que nous aurions été incapables de crucifier le Christ. Dans le fond, ces juifs ont voulu que Dieu s’accommode à leurs projets. En fait nous ne sommes pas si différents d’eux. En réalité, nous souhaiterions bien souvent que Jésus agisse autrement dans nos vies. Nous voudrions que la vie se déroule comme un long fleuve tranquille. Nous voudrions que les vérités de la foi soient à notre portée. Nous devons, avec simplicité, laisser de côté nos propres projets et laisser Dieu être Dieu, en Lui offrant nos désirs pour qu’Il les corrige, pour qu’Il en dispose selon sa volonté. Cela nous fait-il peur ? Bien sûr, mais en réalité c’est ce qu’il y a de mieux à faire car nous savons que les plans de Dieu sont les meilleurs pour nous, même si nous ne le percevons pas sur le moment.

Prière

Seigneur, je veux que Tu sois qui Tu es. Je ne veux pas T’enfermer dans mes dessins étriqués en rejetant ton projet pour moi qui est au delà de ce que je pourrais imaginer. Je sais que Tu veux le meilleur pour moi. Merci. Je T’aime.

Résolution

Chercher avec simplicité à découvrir la volonté de Dieu dans les évènements ordinaires de ma journée.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales