Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 28 juin 2022 - Saint Irénée
Date : jeudi 1er juillet 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

‘Lève-toi, prends ta civière, et rentre chez toi.’

Saint Matthieu 9, 1-8

Jésus monta en barque, traversa le lac et alla dans sa ville de Capharnaüm. Et voilà qu’on lui apportait un paralysé, couché sur une civière. Voyant leur foi, Jésus dit au paralysé : « Confiance, mon fils, tes péchés sont pardonnés. » Or, quelques scribes se disaient : « Cet homme blasphème. » Mais Jésus, connaissant leurs pensées, leur dit : « Pourquoi avez-vous en vous-mêmes des pensées mauvaises ? Qu’est-ce qui est le plus facile ? de dire : ’Tes péchés sont pardonnés’, ou bien de dire : ’Lève-toi et marche’ ? Eh bien ! pour que vous sachiez que le Fils de l’homme a le pouvoir, sur la terre, de pardonner les péchés... » alors, il dit au paralysé : « Lève-toi, prends ta civière, et rentre chez toi. » L’homme se leva et rentra chez lui. En voyant cela, la foule fut saisie de crainte, et elle rendit gloire à Dieu qui a donné un tel pouvoir aux hommes.

Prière d’introduction Seigneur Jésus, je sais que tu m’aimes d’un amour infini. Je sais que tu te donnes tout entier à moi. Aide-moi à découvrir et à accepter de tout mon coeur que je dois mourir à moi-même afin d’avoir la vie. Remplis-moi du désir de vouloir avoir toujours le cœur pur afin de séjourner sans cesse en ta présence.

Pétition Donne-moi, ô Dieu, le don le plus béni que je connaisse, celui d’avoir le cœur rempli de l’amour du Christ.

Réflexion

1. Tes péchés sont pardonnés. « Le péché est avant tout offense à Dieu, rupture de la communion avec Lui. Il porte en même temps atteinte à la communion avec l’Église. C’est pourquoi la conversion apporte à la fois le pardon de Dieu et la réconciliation avec l’Église, ce qu’exprime et réalise liturgiquement le sacrement de la Pénitence et de la Réconciliation » (CEC 1440). Ainsi nous voyons qu’aujourd’hui encore, ce que cet évangile nous présente se répète des millions de fois : à celui qui a la foi, Jésus accorde son pardon. « Tes péchés sont pardonnés » nous dit Jésus. Là où il y a un prêtre fidèle à l’Eglise, là il y a le Christ : « Et moi, au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, je vous pardonne tous vos péchés ».

2. Confiance ! Que faut-il pour recevoir le pardon de Dieu ? Accueillir Jésus-Christ. Ne pas avoir peur mais s’approcher de lui avec l’humilité de cet homme qui se laisse porter sur sa civière. Tel l’enfant qui se blottit dans les bras de sa mère, certain d’être déjà pardonné et toujours aimé. « Dieu seul pardonne les péchés. En vertu de sa divine autorité... il a confié l’exercice du pouvoir d’absolution au ministère apostolique. Durant sa vie publique, Jésus n’a pas seulement pardonné les péchés, il a aussi manifesté l’effet de ce pardon : il a réintégré les pécheurs pardonnés dans la communauté du peuple de Dieu d’où le péché les avait éloignés ou même exclus. Un signe éclatant en est le fait que Jésus admet les pécheurs à sa table, plus encore, qu’il se met lui-même à leur table, geste qui exprime de façon bouleversante à la fois le pardon de Dieu et le retour au sein du peuple de Dieu. En donnant part aux apôtres de son propre pouvoir de pardonner les péchés, le Seigneur leur donne aussi l’autorité de réconcilier les pécheurs avec l’Église. La réconciliation avec l’Église est inséparable de la réconciliation avec Dieu. »(CEC 1442- 1445)

3. Dieu est plus grand que notre cœur. Devant la grandeur de l’amour de Dieu, ouvrons notre coeur et faisons confiance : si Dieu peut faire marcher un paralytique, il peut aussi me pardonner, même ces fautes qui me pèsent et qui croupissent dans le plus profond de mon cœur. « En agissant ainsi,nous reconnaîtrons que nous appartenons à la vérité, et devant Dieu nous aurons le coeur en paix ; notre coeur aurait beau nous accuser, Dieu est plus grand que notre cœur, et il connaît toutes choses. » (1 Jean 3, 19-20).

Dialogue avec le Christ Seigneur, fais que je sois un témoin fécond de ta compassion, de ton amour et de ta sollicitude infinie pour tous les hommes, pour ceux qui sont proches de moi et pour le monde qui m’entoure.

Résolution Au cours de sa Passion, Jésus nous a appris à pardonner par amour, à oublier par humilité. Récitons lentement le « Notre Père », en faisant particulièrement attention à l’avant dernière phrase, puis examinons nos cœurs, et voyons s’il reste quelques fautes non pardonnées, afin de les confesser au plus vite.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales