Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 23 juillet 2019 - Saint Apollinaire
Date : mardi 8 juillet 2003 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

La moisson est abondante, mais les ouvriers peu nombreux

Saint Matthieu 9, 32-38

Comme ils sortaient, voilà qu’on lui présenta un démoniaque muet. Le démon fut expulsé et le muet parla. Les foules émerveillées disaient : " Jamais pareille chose n’a paru en Israël ! " Mais les Pharisiens disaient : " C’est par le Prince des démons qu’il expulse les démons." Jésus parcourait toutes les villes et les villages, enseignant dans leurs synagogues, proclamant la Bonne Nouvelle du Royaume et guérissant toute maladie et toute langueur. A la vue des foules il en eut pitié, car ces gens étaient las et prostrés comme des brebis qui n’ont pas de berger. Alors il dit à ses disciples : " La moisson est abondante, mais les ouvriers peu nombreux ; priez donc le Maître de la moisson d’envoyer des ouvriers à sa moisson. "

Réflexion

1. "Le démon fut expulsé et le muet parla." Voilà ce qui se passe avec notre âme : elle aspire à des dons spirituels très élevés, mais nous lui fermons la bouche avec un démon qui lui empêche de parler des choses de Dieu. Ce démon est certainement notre orgueil et notre égoïsme qui font en sorte que nous ne nous réconcilions pas avec Dieu. Cependant, pour dépasser ces obstacles à la sainteté, il nous reste l’espérance d’être guéris par le Christ. Seule sa présence nous permettra de laisser parler notre âme qui veut transmettre Dieu, son pardon, sa tendresse, son amour, sa paix.

2. Le Christ ne nous oublie pas. Il désire guérir nos maladies, expulser les démons, mais Il a besoin de mains et de pieds, Il a besoin de coeurs et de bouches, Il a besoin de la force physique de la jeunesse pour convertir le monde. Il pourrait permettre que le monde se convertisse en un instant mais Il ne le fait pas par respect de notre liberté, le don le plus grand après notre foi.

3. « A la vue des foules il en eut pitié ». Quelle belle leçon de la compassion du Christ pour nous ! Compassion en voyant tant de brebis sans berger. Ils ont besoin d’entendre la Bonne Nouvelle et de retrouver l’espérance mais ils ne le peuvent pas par manque de pasteurs généreux. Demandons au Christ qu’Il nous envoie des hommes et des femmes qui n’aient pas peur de donner leur vie pour Le suivre de façon inconditionnelle.

Prière

Seigneur, dans ton amour pour ton peuple, tu as voulu le guider par des pasteurs ; que ton Esprit suscite aujourd’hui dans l’Eglise les prêtres dont le monde a besoin, pour servir à la prière et à l’eucharistie, et pour annoncer l’Evangile du Christ.

Résolution

Prier une dizaine de chapelet spécialement pour demander à Marie de susciter la générosité nécessaire dans le cœur des jeunes pour qu’ils acceptent l’appel du Seigneur.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales