Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 19 juillet 2019 - Saint Arsène
Date : mercredi 15 septembre 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Notre Dame des Douleurs

Saint Jean 19, 25-27

Près de la croix de Jésus se tenait sa mère, avec la soeur de sa mère, Marie femme de Cléophas, et Marie Madeleine. Jésus, voyant sa mère, et près d’elle le disciple qu’il aimait, dit à sa mère : « Femme, voici ton fils. » Puis il dit au disciple : « Voici ta mère. » Et à partir de cette heure-là, le disciple la prit chez lui.

Prière d’introduction Je cherche, Seigneur, à éprouver les sentiments de Marie au pied de la croix. Ouvre mon coeur à ton plan mystérieux pour moi. Approfondis mon amour pour Marie. Aujourd’hui je contemple la beauté de sa soumission totale à la très sainte volonté de Dieu ; la simplicité et l’immuabilité de sa foi. Je veux l’honorer en étant d’esprit et de coeur avec elle. Puisse- je particulièrement apprendre d’elle à vivre saintement les moments les plus durs de la vie, c’est à dire la croix du Christ, que tu m’invites à partager.

Pétition Accorde-moi, Seigneur, la grâce de prendre Marie dans mon coeur- dans ma manière d’être, de penser, et d’agir par une imitation parfaite de ses vertus.

Réflexion

1. « Femme, voici ton fils. » Avec ces mots, Jésus donne Marie à l’humanité pécheresse. Elle accepte son rôle d’instrument pour porter les eaux vivantes de la grâce coulant du côté ouvert de son fils, Jésus. A sa demande, elle devient un refuge pour le faible et le malheureux. Pour ceux qui ont le coeur dur, elle devient un foyer brûlant de l’amour divin. Pour le timide et le craintif, elle donne l’exemple infaillible de disciple intrépide du Seigneur. Honorons Marie avec reconnaissance de nous avoir accepté comme son fils ou sa fille. Son exemple éveille ma ferveur et mon ardeur. Nous lui appartenons car Jésus lui-même nous a confié à elle. Elle espère que nous la ‘prendrons chez nous’. Cherchons à la découvrir en tant que notre véritable mère : par la vénération de sa présence active dans notre vie comme médiatrice et par l’imitation de son indéniable beauté morale.

2. « Voici ta mère. » Ces paroles du Christ démontrent que la proximité de Marie est la proximité du Christ. La dévotion à Marie n’est pas une option pour les chrétiens, parce que le Seigneur nous la demande du haut de la croix. L’Eglise a compris et défendu la personne divine du Christ en saisissant la vraie nature du rôle maternel de Marie. De même, mon amour pour le Christ ne peut pas être porté à la perfection sans être purifié par Marie. L’accepter comme mère implique d’embrasser son exemple de fidélité au plan de Dieu. Celle-ci a été marquée par une persévérance discrète, ferme et constante dans sa mission terrestre.

3. Le coeur de ma Mère est un coeur transpercé. Contemplons le coeur de Marie enflammé par une blessure d’amour. "Une épée percera votre coeur." On ne peut pas prétendre marcher dans les pas de Jésus sans accepter les blessures de l’amour. Prétendre avoir le Christ comme idéal et ne pas avoir goûté à son calice amer, c’est ou bien vivre une illusion ou bien avoir perdu le Christ véritable. Ma Mère dans le ciel m’enseigne qu’être proche de Jésus veut dire laisser la lance qui l’a percé m’atteindre. Pour aimer authentiquement, apprenons de Marie. Avec elle nous devons accepter l’oblation de la partie profonde et essentielle de notre être afin de vivre près de notre bien-aimé.

Dialogue avec Marie Marie, enseigne-moi à marcher sur les chemins difficiles, à souffrir et à mourir pour l’amour de ton Fils et pour les âmes. Tu veux pour moi une union profonde avec ton Fils, et le salut éternel de mon âme. Gagner le ciel est l’objet de ta plus grande sollicitude pour moi. Aide-moi à comprendre la valeur d’une âme, et à travailler pour apporter autant d’âmes que possible à boire les eaux du salut. Merci des nombreuses grâces que tu as obtenues ! Que jamais ton exemple ne cesse de m’inspirer et de me guider.

Résolution Aujourd’hui je cesserai mon travail pour prier quelques moments devant une image de Marie pour lui offrir un acte de gratitude pour son rôle de mère dans l’ordre de la grâce.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales