Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 19 mars 2019 - Saint Joseph
Date : vendredi 23 juin 2006 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Regarde ce Coeur qui a tant aimé le monde !

Saint Jean 19, 31-37

Jésus venait de mourir. Comme c’était le vendredi, il ne fallait pas laisser des corps en croix durant le sabbat (d’autant plus que ce sabbat était le grand jour de la Pâque). Aussi les Juifs demandèrent à Pilate qu’on enlève les corps après leur avoir brisé les jambes. Des soldats allèrent donc briser les jambes du premier, puis du deuxième des condamnés que l’on avait crucifiés avec Jésus. Quand ils arrivèrent à celui-ci, voyant qu’il était déjà mort, ils ne lui brisèrent pas les jambes, mais un des soldats avec sa lance lui perça le côté ; et aussitôt, il en sortit du sang et de l’eau. Celui qui a vu rend témoignage, afin que vous croyiez vous aussi. (Son témoignage est véridique et le Seigneur sait qu’il dit vrai.) Tout cela est arrivé afin que cette parole de l’Écriture s’accomplisse : Aucun de ses os ne sera brisé. Et un autre passage dit encore : Ils lèveront les yeux vers celui qu’ils ont transpercé.

Prière d’introduction Viens Esprit Saint et remplis mon coeur d’amour pour toi. Doux hôte de mon âme, éclaire-moi de sorte que je puisse vraiment comprendre l’amour du Christ pour moi. Je sais que je ne suis pas digne de cet amour, mais je compte sur ta divine miséricorde.

Demande Mon Dieu, accorde-moi d’exercer mieux la charité envers ceux qui m’entourent.

Points de réflexion

1. Vois le coeur qui a aimé jusqu’à mourir. Le crucifiement du Christ est l’événement qui "exprime avec une clarté renversante combien Jésus est un symbole de contradiction. En fait, les gens se partagent en deux camps : ceux qui l’adorent et ceux qui le raillent.... C’est la plus sublime école de l’amour : dans la souffrance, Jésus essaye de pardonner à ceux qui l’ont fait souffrir, répondant au mal par le bien "(pape Jean Paul II, le 12 mars, 1989). Aujourd’hui nous contemplons ce coeur qui nous aime infiniment — non seulement au moment de la vie et la mort de Jésus mais encore maintenant. Seigneur, merci de ton amour. Enseigne-moi à répondre à cet amour.

2. Regarde celui que l’on a transpercé. Alors que le Christ mourait, les soldats et les chefs du peuple l’ont raillé car leurs espoirs humains étaient déçus. Le peuple, pendant ce temps, regardait. Des deux criminels crucifiés avec lui, l’un l’a raillé tandis que l’autre s’est confié totalement à son amour et à sa miséricorde. Chacun de nous contemplant celui qu’ils ont transpercé le considère d’une manière différente. Il y aura toujours un choix à faire : l’aimer ou le mépriser. Seigneur, je t’aime ; aide-moi à grandir en amour pour toi.

3. Le Christ met la barre haute. Jésus s’est remis totalement à la volonté du Père. De même, nous devons nous y remettre si nous voulons lui montrer notre gratitude. Après avoir contemplé l’amour du Christ, nous ne pouvons pas continuer comme avant. Chaque jour, nous devons grandir en amour et en appréciation pour ce que le Christ a fait pour nous. Nous étions comme des oiseaux pris au piège, et maintenant nous sommes libres. Apprenons à communiquer cet amour à toute l’humanité par la prière, la parole et par l’exemple. Demandons au Christ la détermination de faire tout ce qu’il faut pour faire connaître son amour à ceux qui nous entourent.

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, en ce jour de la fête de ton Sacré Coeur, je contemple ton amour pour toute l’humanité. Accorde-moi la grâce d’aimer un peu plus comme toi tu aimes. Sans ta grâce, je ne pourrai jamais aimer comme tu m’as aimé. (Jean 15,12). Accorde-moi, je te prie, la grâce de grandir dans l’amour.

Résolution Aujourd’hui, je serai patient avec les membres de ma famille.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales