Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 4 juillet 2022 - Saint Berthe
Date : samedi 30 avril 2005 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Le jeu de la vérité

Jean 15, 18-21

A l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait ses disciples : « Si le monde a de la haine contre vous, sachez qu’il en a eu d’abord contre moi. Si vous apparteniez au monde, le monde vous aimerait, car vous seriez à lui. Mais vous n’appartenez pas au monde, puisque je vous ai choisis en vous prenant dans le monde ; voilà pourquoi le monde a de la haine contre vous. Rappelez-vous la parole que je vous ai dite : Le serviteur n’est pas plus grand que son maître. Si l’on m’a persécuté, on vous persécutera, vous aussi. Si l’on a observé ma parole, on observera aussi la vôtre. Les gens vous traiteront ainsi à cause de moi, parce qu’ils ne connaissent pas celui qui m’a envoyé. »

Prière d’introduction Seigneur Jésus, rien n’est plus urgent que ces précieuses minutes que je m’apprête à passer avec toi. Eloigne de moi toute distraction afin que je puisse concentrer toute mon attention sur les pensées que tu m’inspireras.

Demande Accorde-moi la persévérance spirituelle dans le combat pour étendre ton Règne.

Points de réflexion

1. Pour être ’dans le vent’. Quand on vit dans un siècle qui se sécularise chaque jour davantage et dont les racines chrétiennes s’effritent de plus en plus, il est malheureusement fréquent de rencontrer de l’hostilité envers notre foi chrétienne. Cela peut arriver d’entendre critiquer rudement l’enseignement de la morale catholique, en prenant le café au bureau ou pendant une simple réunion d’amis. Pendant ces moments-là, nous sommes appelés à être fidèles et non à soutenir de tels propos pour être « dans le vent ». Ce n’est pas facile, c’est un défi pour certains. Mais en toute occasion c’est notre amour du Christ et notre désir de sauver des âmes qui doivent prévaloir. Il ne s’agit pas là de nous, de nos idées, ni de se lancer dans la controverse ou de chercher une échappatoire. Il s’agit de conduire des âmes à Dieu et non pas de rechercher notre propre satisfaction.

2. Persévérance et témoignage. Le monde peut éprouver de la haine pour nous mais il a aussi besoin de nous. Dieu a tant aimé les hommes qu’Il a envoyé son Fils unique et Il continue de le faire chaque jour par l’Eglise. Le monde nous hait parce que nous témoignons d’un autre monde. Mais il est aussi intrigué car nous annonçons une réalité infiniment meilleure que celle du monde. Notre conviction profonde et notre foi peuvent amener des âmes à s’interroger sur ce qui est essentiel pour eux et aider des personnes à prendre conscience qu’elles sont appelées à un destin infiniment grand. En s’échappant des tentacules du monde, ces personnes pourront rencontrer le Christ : la haine conduira à l’amour. Alors, ne nous laissons pas dissuader par l’hostilité environnante.

3. Réalisme. Voguer paisiblement à nos occupations est certainement plus agréable que de risquer de fâcher par notre témoignage. Faire plaisir en taisant ce que nous savons être la vérité est moins périlleux. Mais est-ce ce que Jésus nous demande ? Serons-nous vraiment satisfait de cette gratification immédiate, sachant que nous avons passé notre foi sous silence ? Devant l’opposition, notre orgueil peut susciter en nous la colère. Ou encore, la vanité nous pousse à nous dérober lâchement. La paresse nous appelle plutôt à nous installer bien confortablement et à ne rien faire. A vouloir convaincre, nous risquons d’enfreindre la loi de la charité évangélique. Quel que soit notre combat intérieur, tenons-nous fermes avec le Christ et ne craignons pas les inévitables difficultés.

Dialogue avec le Christ Seigneur, le monde a besoin de ton message mais combien de fois nous rencontrons des portes fermées ou une affligeante indifférence ! Aide-moi à ne pas faire obstacle à la grâce que tu veux verser dans les âmes. Aide-moi à persévérer et à ne pas perdre coeur.

Résolution Si j’écrivais une lettre à quelqu’un qui s’est éloigné de l’Eglise pour l’inciter, l’encourager à revoir sa situation ?



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales