Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 4 décembre 2021 - Sainte Barbe
Date : lundi 26 mai 2003 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

L’Esprit de Vérité

Saint Jean 15, 26 à 16,4

A l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « Quand viendra le Défenseur, que je vous enverrai d’auprès du Père, lui, l’Esprit de vérité, qui procède du Père, il rendra témoignage en ma faveur. Et vous aussi, vous rendrez témoignage, parce que vous êtes avec moi dès le commencement. Je vous dis tout cela pour que vous ne risquiez pas de tomber. On vous exclura de la synagogue. Et même, l’heure vient où tous ceux qui vous tueront s’imagineront offrir ainsi un sacrifice à Dieu. Ils le feront parce qu’ils ne connaissent ni le Père ni moi. Mais voici pourquoi je vous dis tout cela : quand cette heure sera venue, vous vous souviendrez que je vous l’avais dit. Je ne vous l’ai pas dit dès le commencement parce que j’étais avec vous. »

Réflexion

1. « Le sang des martyrs est semence de nouveaux chrétiens. » Depuis l’époque de Jésus, la chaîne de martyrs n’a jamais été interrompue jusqu’à nos jours et ce dicton de Tertullien demeure vrai. Contemplons le témoignage d’un des nombreux martyrs du XXe siècle, Jacob Gapp, un prêtre autrichien assassiné par les nazis en 1943 et béatifié par Jean Paul II en 1996. Peu de temps avant de mourir, il écrivit : « Voici que la fin du combat est arrivé. Arrêté il y a presque huit mois pour avoir défendu la foi chrétienne, on m’a annoncé le jour même du Sacré Cœur ma condamnation à mort. Je m’offre pour une cause : que tous les hommes atteignent librement le salut éternel. J’ai défendu la foi avec mes paroles et avec mes œuvres. Le moment est arrivé de le faire avec ma vie tout entière. Aujourd’hui la sentence sera exécutée. A sept heures, je me présenterai devant mon bon Sauveur, que j’ai toujours aimé ardemment. Ne soyez pas tristes à cause de moi. Tout passe, seul le Ciel demeure. J’ai vécu sans doute des moments très amers, depuis le moment de mon arrestation. J’ai vécu des jours submergé par la tristesse la plus obscure, mais j’ai eu l’opportunité de mieux me préparer à ma mort. Verser mon sang pour le Christ et son Eglise est devenu mon plus grand désir. Après avoir lutté longtemps contre moi-même, je suis arrivé à considérer ce jour comme le plus beau de ma vie. »

2. Peut-être n’aurons-nous jamais l’occasion d’être martyrs, mais nous pouvons, comme ce prêtre, défendre notre foi avec nos paroles. Nous pouvons vivre en accord avec le fait que tout passe et seul le Ciel demeure. Nous pouvons lutter contre nous-mêmes quand notre « moi » s’impose à « mon prochain ».

« La charité envers le prochain est la grande preuve de ce que nous aimons en vérité le Christ et Dieu. Toutes les autres « démonstrations » que nous voulons donner à Dieu de notre amour, sont des preuves vides, si nous ne pratiquons pas la charité. Celui qui dit aimer Dieu qu’il ne voit pas, mais n’aime pas son frère qu’il voit, est un menteur… »(cf. 1 Jn 4,20-21). La Charité Evangélique du Père Martial Maciel, L.C.

Prière

Dieu Tout-Puissant et Eternel, qui a donné aux saints martyrs la grâce de s’unir à la passion de Ton Fils, viens au secours de ma faiblesse, et comme eux qui n’ont pas chancelé au moment de mourir pour Toi, accorde -moi de confesser Ton Nom sans hésiter.

Résolution

Chercher avec courage à accomplir fidèlement mon devoir, comme expression de ma fidélité à Jésus-Christ.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales